Xarelto® fait ses preuves dans les syndromes coronaires aigus
Brève

Xarelto® fait ses preuves dans les syndromes coronaires aigus

14.11.2011

Selon l’étude ATLAS ACS2-TIMI 51 présentée au congrès de l'American Heart Association et publiée simultanément dans le New England Journal of Medecine, Xarelto® (rivaroxaban) un nouvel anticoagulant par voie orale, réduit la mortalité, les accidents vasculaires cérébraux et les récidives d’infarctus après SCA. Néanmoins, le risque hémorragique est augmenté. L’étude financée par Johnson & Johnson et Bayer Healthcare a évalué deux doses chez 15 526 patients souffrant d’un syndrome coronaire aigu. La faible dose de 2,5 mg deux fois par jour associée à la double anti-agrégation plaquettaire a été la plus convaincante car elle permet de diminuer de 34 % la mortalité cardiovasculaire avec un effet significatif sur la mortalité globale. Il faut néanmoins compter avec un risque de saignements statistiquement plus élevé sans majoration des hémorragies mortelles. « Si les données d’ ATLAS ACS2-TIMI 51 étaient extrapolées en pratique clinique, nous pourrions sauver une vie pour 56 patients traités avec cette association sur une période de deux ans » a expliqué le principal investigateur de l’étude, le Dr Michael Gibson (Harvard medical school, Boston). La Food and Drug Administration va étudier le dossier en procédure accélérée. Il faut rappeler que le développement dans cette indication d’une molécule proche du rivaroxaban, l’apixaban a été interrompu en raison d’un sur-risque hémorragique. Même déconvenue pour le vorapaxar du laboratoire américain Merck qui n'a montré aucune efficacité pour réduire le risque de mortalité ou de récidive chez des personnes ayant subi un infarctus ou souffrant d'angine de poitrine. Menée sur 13 000 patients dans plusieurs pays, l'étude montre aussi que le vorapaxar accroît le risque d'hémorragie interne grave.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation personne obèse

Obésité des patients : gare à la grossophobie !

Consulter pour une angine et repartir avec une bonne leçon sur la chirurgie bariatrique. L’expérience, vécue par Daria, cofondatrice du collectif Gras politique, peut laisser des traces. « À peine...Commenter

À Bourth, une généraliste file à l'anglaise

Désert médical

« Comptez sur moi, je viendrai avec vous aux vœux ». La promesse faite par le Dr S. au maire de Bourth (Eure) Jacky Vivier s’est envolée. À... Commenter

Idomed, la solution télémédecine pour pallier au manque de visites à Paris

telemedecine

Idomed : infirmière à domicile et médecin à distance. Derrière ce nom et ce concept se cache un projet de télémédecine qui se lance cette... Commenter

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir