H1N1: une co-infection expliquerait des complications chez les enfants
Brève

H1N1: une co-infection expliquerait des complications chez les enfants

07.11.2011

Les enfants infectés avec le virus H1N1 lors de la pandémie de grippe de 2009 avaient un risque de mortalité multiplié par huit s'ils étaient co-infectés avec des staphylocoques dorés résistants aux antibiotiques (MRSA), selon une étude publiée lundi. Pendant cette pandémie, un grand nombre de ces enfants préalablement en bonne santé ont ainsi développé une pneumonie grave et subi des défaillances respiratoires, relèvent les auteurs de cette recherche parue dans le Journal Pedriatrics daté du 7 novembre. Cette étude menée aux Etats-Unis, montre qu'une co-infection avec des MRSA est un facteur déterminant qui accroît le risque de mortalité chez les enfants avec la grippe. "Il y a un plus grand risque que des MRSA deviennent envahissants dans l'organisme en présence du virus H1N1 de la grippe ou d'autres pathogènes", souligne la Dr Adrienne Randolph de l'Hôpital des enfants de Boston et principal auteur de cette étude. Les auteurs espèrent que ces résultats vont encourager la vaccination contre la grippe chez les enfants, alors, notent-ils, qu’il n'existe pas de vaccin anti-grippe pour les moins de six mois. Pour leur étude, ces médecins ont suivi 838 enfants, probablement infectés avec H1N1, admis dans 35 services des urgences d'hôpitaux pédiatriques aux Etats-Unis d'avril 2009 à avril 2010. La plupart souffraient de défaillance respiratoire. Leur maladie a connu une progression rapide et 75 enfants (9%) sont décédés, dont les deux-tiers dans les deux semaines de leur admission à l'hôpital.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...2

« Maximum 2 verres d'alcool par jour, et pas tous les jours » : SPF fixe de nouvelles limites

Verre de vin

Ces douze derniers mois, nos autorités sanitaires et le gouvernement ont été souvent critiqués pour leur laxisme en matière de lutte contre... Commenter

Médicament : les industriels se mobilisent pour réduire les ruptures de stock

Pénurie

« Non, les industriels n’organisent pas sciemment les ruptures de stock ! ». À l’occasion de la présentation de son plan d’action contre les... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir