L’Assemblée vote le PLFSS, le Sénat promet de le rejeter
Brève

L’Assemblée vote le PLFSS, le Sénat promet de le rejeter

02.11.2011

L'Assemblée nationale a adopté mercredi après-midi, par 288 voix contre 185, le budget 2012 de la Sécu. Sans surprise, l'UMP a voté pour. Le Nouveau Centre, bien qu'appartenant à la majorité, s'est pour la première fois abstenu. Et les partis de gauche ont voté contre, jugeant "insincère" ce texte

La partie de bras de fer entre la gauche et la droite devrait rebondir de plus belle à partir de lundi au Sénat. "Indigent, irresponsable et irréaliste", c’est en effet en ces termes que la commission des affaires sociales de la Chambre haute du Parlement français a qualifié mercredi le projet de loi de financement de la Sécurité sociale de 2012. Les sénateurs, désormais en majorité de gauche, ont rejeté en commission une grande partie des mesures défendues par le projet de loi qui prévoyait de ramener le déficit de la Sécurité sociale à 13,9 milliards d’euros l’année prochaine. Une promesse à laquelle les sénateurs socialistes ne croient pas. Ils ont par ailleurs adopté une série d’amendements qui permettraient de réduire le déficit du régime général de 3 milliards d’euros. Parmi ces mesures : la "suppression des exonérations de charges sur les heures supplémentaires", "une traque systématique des niches sociales bénéficiant notamment aux revenus du capital ou rattachées aux plus hauts salaires" ainsi qu'une "révision des allègements généraux de charges sociales". Ils proposent également de "supprimer des dispositifs qui pénalisent les patients", comme le doublement de la taxe sur les complémentaires santé, le rabotage des indemnités journalières pour arrêt-maladie et la franchise sur les médicaments.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...8

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir