Les pharmaciens informés plus rapidement des retraits de lots de médicaments
Brève

Les pharmaciens informés plus rapidement des retraits de lots de médicaments

25.10.2011

Les pharmaciens vont être informés en temps réel, par le biais du Dossier pharmaceutique, des alertes sanitaires concernant les retraits et rappels de lots de médicaments, a annoncé mardi le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens. Le Cnop et l'Afssaps doivent signer le 3 novembre deux conventions, une convention-cadre prévoyant les modalités générales de leur collaboration et une convention relative aux rappels de lots. Cet accord vise à rendre plus rapide, plus sûre et plus complète la procédure d'information en cas d'incident ou d'accident sur un lot de médicaments nécessitant le retrait rapide du marché des médicaments concernés. Une soixantaine de rappels sont diffusés en moyenne chaque année. Concrètement, à partir du 3 novembre, l'alerte, validée par l'Afssaps, sera communiquée par le pharmacien responsable du laboratoire concerné à l'hébergeur du Dossier pharmaceutique (DP). Elle sera alors relayée sans délais à l'ensemble des pharmacies (métropole et Dom) connectées au dispositif DP (soit aujourd'hui 20.700 officines sur 22.957). Les pharmaciens prendront connaissance de l'alerte par un message bloquant sur leurs écrans d'ordinateur. Le dispositif fonctionnera 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Les officines non encore reliées au DP et les distributeurs en gros recevront une télécopie du texte d'alerte.Jusqu'ici, l'organisation des rappels de lots était encadrée par une convention entre le Cnop, le Leem et la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique. Ils étaient transmis par fax aux grossistes-répartiteurs qui relayaient l'information auprès des officines au moyen d'un bordereau glissé dans les bacs de livraison des médicaments.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Secret médical : un assureur lui réclame des infos après un décès, le généraliste lui rappelle la loi

Jusqu'où iront les assurances pour obtenir des informations confidentielles sur leurs assurés ? Le Dr Adrian Combot, généraliste à Lannilis (Finistère), se bat depuis plusieurs semaines avec la...2

Le tétanos a tué 8 personnes en France entre 2012 et 2017

Tétanos

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) revient sur les cas de tétanos en France entre 2012 et 2017. Il indique que 35 cas ont été... Commenter

Grippe : la moitié des professionnels de santé ne sont pas vaccinés, les généralistes sauvent l’honneur

Vaccination grippe

Ces chiffres ne vont pas faire plaisir à la ministre de la Santé. D’après l’enquête Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH)... Commenter

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir