Les files d’attente dans les cabinets, première cause de renoncement aux soins
Brève

Les files d’attente dans les cabinets, première cause de renoncement aux soins

20.10.2011

Contre toute attente, le coût des soins n’arrive pas en tête parmi les causes de renoncement aux soins en Languedoc-Roussillon. Les files d’attente et la difficulté à obtenir un rendez-vous avec son médecin généraliste semblent être beaucoup plus dissuasives, d’après une nouvelle étude sur l’accessibilité aux soins, menée par l’URPS du Languedoc-Roussillon en collaboration avec l’Institut CSA, sur un panel de 1.006 personnes. L’étude montre, en effet, qu’un sondé sur dix a déjà renoncé à se soigner au moins une fois et un sur trois affirme avoir rencontré des difficultés pour consulter son médecin généraliste. Parmi ce tiers, 15% cite les horaires de consultations et les files d’attente trop longues comme la cause principale du mécontentement tandis que seulement 3% fait référence aux difficultés financières. Selon le Dr Jean-Paul Ortiz, président de l’URPS du Languedoc-Roussilon, l’accès aux soins est strictement lié aux problèmes d’organisation du cabinet médical. Cette enquête traduit, selon lui, «la pauperisation des médecins» qui ne peuvent pas se permettre de salarier une secrétaire médicale qui gère pour eux la prise de rendez-vous et la paperasse. «Il faut que le médecin se libère des contraintes administratives qui pèsent sur lui et se recentre sur son corps de métier» affirme-t-il tout en pronant un nouveau modèle d’exercice libéral où le médecin serait «un chef d’entreprise» entouré de collaborateurs.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir