Metz: les amis du Dr Roux écrivent à Xavier Bertrand
Brève

Metz: les amis du Dr Roux écrivent à Xavier Bertrand

06.10.2011

Une association de soutien au Dr Pierre-Michel Roux, chirurgien cardio-vasculaire révoqué en juin de l'hôpital public, a estimé mercredi que le renvoi du praticien et la fermeture de son service au centre hospitalier régional (CHR) de l'hôpital Bon-Secours à Metz "ne se justifiaient pas".Dans une lettre au ministre de la Santé Xavier Bertrand, le président de cette association, l'explorateur Hubert de Chevigny, affirme qu'un rapport d'experts de l'administration «montre (que) la mortalité s'était stabilisée en-dessous de la moyenne nationale dans le service, plus de trois mois avant sa fermeture dans l'urgence» en 2010: «3,37%, soit en-dessous de la moyenne nationale de 3,9%». Pour fermer d'autorité le service, l'ARS avait notamment pointé que, pour le remplacement de valves cardiaques, la mortalité au CHR de Metz était de 19% en 2009 et de 21% en 2010 alors que, pour une activité similaire, la moyenne nationale se situait à 6,9%. A l’époque, le Dr Roux avait justifié cette surmortalité par «la prise en charge de malades à très haut risque chirurgical». Par la suite, le chirurgien avait été d'abord suspendu, puis révoqué de l'hôpital public par le patron de l’ARS, à l’époque Jean-Yves Grall, nommé depuis Directeur Général de la Santé par Xavier Bertrand.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisiens ont partagé leur expérience de la téléconsultation et...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 6

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir