Il cultivait du cannabis « thérapeutique » : dispensé de peine
Brève

Il cultivait du cannabis « thérapeutique » : dispensé de peine

04.10.2011

Un homme de 31 ans atteint de sclérose en plaques, a été condamné hier, lundi 3 octobre, mais dispensé de peine pour avoir cultivé du cannabis à son domicile. Le prévenu avait été interpellé en juin et placé en garde à vue, après avoir été dénoncé. Il a expliqué qu'il cultivait du cannabis depuis 2004, et qu’il consommait les fleurs de ces plantes sous forme de gâteaux. Le parquet du tribunal correctionnel de Strasbourg a requis une « application bienveillante de la loi ». De son côté, le jeune homme s'est dit surpris par ce jugement « inespéré ». À l'audience, il a produit un certificat établi par un médecin suisse attestant que le cannabis atténuait ses douleurs et améliorait sa motricité. Pour son avocat, Me François Trapp, « l'aspect thérapeutique était évident », ce qui a conduit le tribunal « à une décision exceptionnelle ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dans la Drôme, un centre de santé intercommunal drague des internes... deux ans avant son ouverture

L'intercommunalité Porte de Drômardèche, située à la frontière nord des deux départements, ouvrira son centre de santé en 2020. Il s'agit du premier projet de ce type piloté par une communauté de...Commenter

Bientôt un guide et des conseils de l'Ordre pour soigner son e-réputation

Ordinateur

Dans une étude parue jeudi, le Conseil d'État préconise de mettre un terme à l'interdiction stricte de publicité imposée aux médecins et de... Commenter

Vidéo

CMGF 2018 : Mode d’emploi aux jeunes médecins pour s’installer en trois mois !

Le Regroupement autonome des généralistes, jeunes installés et remplaçants (Reagjir) a présenté lors du dernier congrès de la médecine... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir