Protelos : la commission d’AMM propose une réévaluation du bénéfice/risque
Brève

Protelos : la commission d’AMM propose une réévaluation du bénéfice/risque

30.09.2011

La Commission d'AMM s'est prononcée jeudi en faveur d'une réévaluation au niveau européen du rapport bénéfice/risque du Protelos des laboratoires Servier, mais, sans préconiser une décision de suspension immédiate de ce médicament contre l’ostéoporose. Autorisé dans tous les pays de l'Union européenne, le Protelos est commercialisé en France depuis janvier 2006. Depuis 2007, il fait l'objet d'une surveillance renforcée. "Compte tenu de la persistance des effets indésirables, la Commission d'AMM s'est prononcée en faveur d'une réévaluation du rapport bénéfice/risque au niveau européen", indique l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). "Néanmoins, le médicament montrant une efficacité dans la réduction des fractures vertébrales et de la hanche, la commission d'AMM ne s'est pas prononcée en faveur d'une décision de suspension immédiate". Elle préconise cependant "d'informer les prescripteurs sur les limites des indications". "Une attention particulière doit être portée chez les patients présentant des facteurs de risques thrombo-emboliques, et notamment chez les patients âgés, ou immuno-allergiques", a-t-elle souligné. L'avis de la Commission d'AMM, ainsi que celui de la Commission nationale de pharmacovigilance, qui s'est elle aussi prononcée mardi en faveur d'une réévaluation du rapport bénéfice/risque, ont été transmis au directeur général de l'Afssaps, Dominique Maraninchi qui "prendra très prochainement une décision sur ce produit", annonce l'Afssaps. Depuis un arrêté du 12 septembre, le gouvernement a d'ores et déjà décidé de limiter les conditions de remboursement du Protelos, qui n'est plus remboursé que pour les patientes "à risque élevé de fracture" ayant une contre-indication aux bisphosphonates ou "n'ayant pas d'antécédent d'événement thrombo-embolique veineux ou d'autres facteurs de risque d'événement thrombo-embolique veineux, notamment l'âge supérieur à 80 ans".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 3

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... 3

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir