Prostate: l’AFU mobilise, le CNGE met en garde
Brève

Prostate: l’AFU mobilise, le CNGE met en garde

15.09.2011

La 7e journée de la prostate de l'Association française d'urologie (AFU) se tient ce jeudi. Cette journée est l'occasion pour l'AFU (www.urofrance.org) d'informer sur les différentes modalités de prise en charge de cette pathologie qui est à l'origine de quelque 9.000 décès par an. Il constitue chez les hommes la 2e cause de mortalité par cancer, après celui du poumon, mais la première après 50 ans, selon l'AFU. Il touche un homme sur six entre 60 et 79 ans. Le conseil de l'AFU demeure de consulter à partir de 55 ans et jusqu'à 69 ans et à partir de 45 ans en cas notamment d'antécédents familiaux.

De son côté, le Collège National des généralistes enseignants (CNGE) diffuse ce jour un communiqué dans lequel il «recommande aux médecins généralistes de ne pas pratiquer de dépistage systématique.» Evoquant les dernières études sur le sujet, le CNGE souligne «l’absence de bénéfice du dépistage sur la mortalité à court et moyen terme.» Et son président Vincent Renard estime qu’«il n'existe aucun argument pour recommander un dépistage systématique du cancer de la prostate par le toucher rectal et/ou le dosage du PSA, en dehors des situations particulières de patients à « haut risque » ou de demande individuelle de patients bien informés au préalable.»

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir