Soupçonné d’euthanasie, l’urgentiste de Bayonne reste libre
Brève

Soupçonné d’euthanasie, l’urgentiste de Bayonne reste libre

13.09.2011

Soupçonné d'avoir abrégé la vie de sept patients âgés, l'urgentiste de Bayonne, Nicolas Bonnemaison a été laissé en liberté mardi par la cour d'appel de Pau, qui a estimé que le trouble à l'ordre public dans cette affaire provenait surtout du « retentissement médiatique ». La chambre de l'instruction a décidé de le laisser libre sous contrôle judiciaire, dans les conditions actuelles : interdiction d'exercer la médecine, de prendre contact avec des collègues ou avec les familles des personnes décédées, et de résider dans les Pyrénées-Atlantiques. Dans leurs attendus, les magistrats relèvent que le médecin, mis en examen pour « empoisonnements sur personnes particulièrement vulnérables », a bien respecté ses obligations jusqu'à présent, et qu'aucune famille n'a porté plainte. Les agissements qu'on lui reproche « ont seulement engendré un débat public sur la question délicate de l'euthanasie », « débats légitimes qui ressurgissent régulièrement à l'occasion d'affaires judiciaires semblables », observent les magistrats. Le parquet général de Pau a cinq jours pour se pourvoir en cassation. Le Dr Bonnemaison a été mis en examen le 12 août à Bayonne, après le décès suspect de quatre patients, et le parquet de Bayonne a lancé des investigations sur trois nouveaux cas la semaine dernière. L'ordre des médecins des Pyrénées-Atlantiques a refusé de porter plainte, contre l'avis de son président, Marc Renoux, qui a démissionné. Mais le bureau du Conseil national de l'Ordre des médecins devrait formellement porter plainte contre le médecin mercredi.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...15

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 10

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir