Relaxe d’un généraliste poursuivi après la mort d'un enfant de 11 ans
Brève

Relaxe d’un généraliste poursuivi après la mort d'un enfant de 11 ans

13.09.2011

Trois médecins poursuivis pour homicide involontaire après la mort d'un enfant de 11 ans, à qui il avait été prescrit un antidouleur pour soigner une coupure à un orteil, ont été relaxés lundi par le tribunal d'Albertville.

Dix-huit mois de prison avec sursis et une interdiction d'exercer la médecine pendant cinq ans avaient été requis par le procureur d'Albertville, le 27 juin dernier, à l'encontre du généraliste à qui l'on reprochait d'avoir donné une surdose de médicament et d'avoir tardé à hospitaliser la victime. Deux mois de prison avec sursis avaient également été requis à l'encontre de deux autres praticiens, un médecin urgentiste et un pédiatre de l'hôpital d'Albertville qui, selon la famille, auraient tardé à prendre en charge l'enfant. Le tribunal a estimé pour sa part qu'aucune faute n'avait été commise. « Dans le cas du médecin généraliste, des fautes ont été relevées, mais on n'a pas pu établir de lien de causalité directe entre ces fautes et la mort de l'enfant » a expliqué une source judiciaire à l’AFP. Le 2 septembre 2006, l'enfant qui s'était coupé avec un morceau de verre sous un orteil avait été conduit par sa mère chez son médecin traitant à Courchevel pour soigner sa plaie. Après avoir réalisé trois points de suture, ce dernier lui avait alors prescrit un antidouleur. Le lendemain matin, la mère ayant constaté que l'état de santé de son enfant s'était dégradé avait rappelé le médecin. Arrivé au domicile familial en fin de matinée, le médecin avait tenté de procéder à son oxygénation, en vain, la bouteille d'oxygène dont il disposait étant vide. Transféré à l'hôpital d'Albertville, l'enfant était décédé dans l'établissement d'un arrêt cardiaque plusieurs heures après.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Frédéric Valletoux

« 43 % des passages aux urgences pourraient être pris en charge par la médecine de ville », rappelle la FHF

Le rapport du député LREM Thomas Mesnier sur les soins non programmés a divisé les médecins libéraux. Ceux-ci ont en majorité peu apprécié les propositions du parlementaire qui souhaite les mettre...3

Sur les risques du baclofène à hautes doses, le Conseil d'Etat approuve la décision de l'ANSM

Conseil d'État

Suite à la décision de l'Anasm de diminuer la dose maximale du baclofène dans le traitement de l'alcoolo-dépendance dans le cadre de la... 1

Auditionné par l'Ordre pour sa pétition antivaccin, le Pr Joyeux bientôt fixé sur sa radiation

Pr Henri Joyeux

Près de deux ans après sa radiation par l’Ordre, le Pr Henri Joyeux saura bientôt si sa sanction est confirmée. En 2015, le cancérologue... 1

Cardiologie connectée L'HTA "3.0" Abonné

Automesure

Si l'efficacité de l'automesure tensionnelle ne fait plus de doute pour le diagnostic d'HTA et son suivi, quels bénéfices apporte la... Commenter

ORL LA SINUSITE D'ORIGINE DENTAIRE Abonné

0

C'est l'analyse sémiologique fine d'une cacosmie nauséabonde d'une rhinorrhée unilatérale sans fièvre qui fait évoquer la rupture d'un... 1

A découvrir