Contamination bactérienne dans une clinique francilienne
Brève

Contamination bactérienne dans une clinique francilienne

30.08.2011

Une bactérie, la Klebsiella pneumoniae, qui attaque les poumons et les voies respiratoires, a provoqué en juillet le décès de trois patients de l'hôpital privé Jacques Cartier de Massy (Essonne), révèle Le Parisien de mardi. Selon le quotidien cette bactérie, résistante aurait infecté dix-huit patients et provoqué la mort de trois d'entre eux. L'hôpital a envoyé vendredi dernier un courrier à 180 patients hospitalisés entre le 1er juin et le 31 juillet et susceptibles d'avoir été infectés, ceci à la demande de l'Institut de veille sanitaire (InVS). Le 29 juillet dernier l'InVS et l'Agence régionale de santé (ARS) ont décidé d'interdire les nouvelles admissions dans l'hôpital, explique le quotidien qui précise que cet établissement de 350 lits a repris ces activités la semaine dernière.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 3

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... 3

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir