Vaccin pandémique : pas d'augmentation notable de syndrome de Guillain-Barré
Brève

Vaccin pandémique : pas d'augmentation notable de syndrome de Guillain-Barré

17.08.2011

Les vaccins avec adjuvants utilisés en 2009 contre la grippe pandémique n'ont pas entraîné une augmentation substantielle du risque de syndrome de Guillain-Barré, selon une étude européenne publiée en juillet dans le British Medical Journal (BMJ). L'association entre la vaccination antigrippale et la survenue d'un syndrome de Guillain-Barré a été évoquée pour la première fois en 1976 aux Etats-Unis, conduisant à l'interruption de la campagne vaccinale. Le risque attribuable à la vaccination avait été estimé à environ 1 cas de Guillain-Barré pour 100 000 vaccinés. Depuis, plusieurs études sur la vaccination contre la grippe saisonnière ont été conduites, ne montrant pas d'association avec le syndrome de Guillain-Barré ou seulement un risque très faible. L'étude publiée mercredi, financée par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), a été menée par un consortium de chercheurs européens sur une population de 50 millions de personnes dans cinq pays ayant utilisé des vaccins pandémiques avec adjuvant (Pays-Bas, Suède, Royaume-Uni, Danemark, France). Les chercheurs ont mis en correspondance un total de 104 cas de Guillain-Barré avec un échantillon de personnes ne présentant pas le syndrome et n'ont pas trouvé d'association entre la maladie et la vaccination. Ils soulignent toutefois qu'ils n'ont pas pu exclure la possibilité d'une faible augmentation du risque. Ils estiment cependant ce risque inférieur à trois cas de syndrome de Guillain-Barré par million de personnes vaccinées. « Cette étude confirme que les vaccins adjuvantés contre la grippe pandémique A(H1N1) n'ont pas accru le risque de syndrome Guillain-Barré de façon substantielle, voire pas du tout » ont-ils conclu.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...2

« Maximum 2 verres d'alcool par jour, et pas tous les jours » : SPF fixe de nouvelles limites

Verre de vin

Ces douze derniers mois, nos autorités sanitaires et le gouvernement ont été souvent critiqués pour leur laxisme en matière de lutte contre... 1

Médicament : les industriels se mobilisent pour réduire les ruptures de stock

Pénurie

« Non, les industriels n’organisent pas sciemment les ruptures de stock ! ». À l’occasion de la présentation de son plan d’action contre les... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir