La mortalité par cancer plus élevée chez les hommes
Brève

La mortalité par cancer plus élevée chez les hommes

03.08.2011

La mortalité résultant du cancer est plus élevée chez les hommes que chez les femmes aux Etats-Unis, selon une étude épidémiologique «Les hommes ont un risque plus grand de décéder d'un cancer que les femmes dans une majorité de types de tumeurs cancéreuses», précise le Dr Michael Cook, chercheur à l'Institut national américain du cancer (NCI), principal auteur de cette recherche parue dans la revue spécialisée américaine «Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention». Pour cette étude, lui et son équipe ont analysé les taux de survie à cinq ans, selon le sexe et l'âge, sur 36 types différents de cancers, afin de déterminer si la mortalité et la survie différaient entre les hommes et les femmes. Les résultats montrent que la plus grande différence de mortalité entre les deux sexes concerne le cancer de la lèvre (5,51 hommes en meurent pour une femme), suivi du cancer du larynx (5,37 hommes pour une femme), de l'hypopharynx (4,47 hommes pour une femme), de l'oesophage (4,08 hommes pour une femme) et de la vessie (3,36 hommes pour une femme). La même tendance est observée sur les cancers présentant les risques les plus élevés de mortalité. Ainsi le cancer du poumon et des bronches tue 2,31 hommes pour une femme qui en décède. Le ratio de mortalité pour le cancer colo-rectal est de 1,42 homme contre une femme, pour le cancer du pancréas de 1,37 contre une, pour la leucémie de 1,75 contre une et pour le cancer du foie de 2,23 hommes contre une femme. Dans leur analyse des taux comparatifs de survie entre hommes et femmes, ces chercheurs ont ajusté leurs données en fonction de l'âge, de l'année du diagnostic et de l'avancement de la tumeur. Selon les auteurs de cette étude, il est difficile de pointer du doigt une cause particulière expliquant ces différences entre hommes et femmes.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir