3ème PNNS: la lutte contre l’obésité en priorité
Brève

3ème PNNS: la lutte contre l’obésité en priorité

03.08.2011

Le 3e Programme national nutrition santé (PNNS) présenté fin juillet ciblera tout particulièrement les personnes en vulnérabilité sociale, les plus touchées, et s'articulera avec le Plan obésité (2010-2013), voulu par le président Sarkozy. La France compte plus de 20 millions de personnes en surpoids ou obèses, dont 6,5 millions d'obèses parmi les adultes, selon la dernière enquête ObEpi (2009). Initié en 2001 et prolongé en 2006, le PNNS s’engage dans une 3ème phase (2011-2015). Il prévoit de développer des actions d'éducation et d'information spécifiques (sensibilisation des personnels des caisses d'allocations familiales...) et de favoriser l'accessibilité à des aliments de bonne qualité nutritionnelle (mobilisation des invendus pour l'aide alimentaire, généralisation de la distribution de fruits à l'école...). Il vise aussi à augmenter le niveau d'activité physique pour tous, y compris les populations en situation de handicap, défavorisées ou âgées. Le PNNS poursuivra par ailleurs ses objectifs de diversification alimentaire (augmentation des fruits et légumes, des féculents, diminution des graisses, du sel), de lutte contre les carences en calcium, en folates, notamment chez les femmes enceintes et de promotion de l'allaitement maternel...

Comme le PNNS, le Plan obésité s'attache à faire face aux situations de vulnérabilité : obèses avec maladies rares, handicaps sociaux, psychologiques, physiques... Il prévoit aussi d'agir contre «la communication trompeuse et éventuellement dangereuse» pour des dispositifs miracles censés faire perdre des kilos. A l'opposé, le PNNS met par ailleurs l'accent sur le dépistage et la prise en charge de la dénutrition, notamment au sein des populations âgée ou hospitalisée. Dotés d'un budget total de 210 millions d'euros, PNNS et Plan obésité comportent une déclinaison spécifique pour les départements ultramarins.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 2

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir