Que faire en cas canicule ?
Brève

Que faire en cas canicule ?

25.07.2011

Comme prévu dans le plan national canicule, Xavier Bertrand et Nora Berra ont déclenché le niveau de veille saisonnière depuis le mercredi 1er juin. Cette veille saisonnière sera automatiquement désactivée le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien.

Concrètement, ce niveau correspond à la mise en oeuvre, au niveau national du dispositif de veille biométéorologique, assuré par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire, qui permet de détecter la survenue d’une canicule.

Un dispositif d’information et de communication est également prévu avec notamment, et la plate-forme téléphonique «canicule info service» qui fonctionne tout l’été, du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures, sur appel au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Le plan national canicule comporte deux autres niveaux : le niveau de mise en garde et actions (MIGA), déclenché par les préfets de département concernés en cas d’alerte émise par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire; et le niveau de mobilisation maximale, déclenché sur instruction du Premier ministre, sur avis conjoint du ministre chargé de l’intérieur et du ministre chargé de la santé, lorsque la canicule est aggravée par des effets collatéraux (rupture de l’alimentation électrique, pénurie d’eau potable, saturation des établissements de santé,…).

D’une manière générale, le plan canicule du gouvernement s’appuie sur 5 actions :

• les mesures de protection des personnes à risque, hébergées en institutions (personnes âgées, personnes handicapées) ou hospitalisées en établissements de santé,

• le repérage individuel des personnes à risque, grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenu par les communes,

• les alertes, sur la base de l’évaluation biométéorologique,

• la solidarité vis-à-vis des personnes à risque, grâce au recensement et aux dispositifs de permanence estivale des services de soins et d’aide à domicile et des associations de bénévoles,

• le dispositif d’information et de communication, à destination du grand public, des professionnels et des établissements de santé.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite cabinet éphémère Pontarlier

Déjà 2 000 consultations et une visite de délégation ministérielle pour le cabinet éphémère de Pontarlier

Déjà 2 000 consultations pour le cabinet éphémère de Pontarlier depuis son ouverture le 5 octobre dernier ! L'établissement, où cinq généralistes (trois en activité dans la région et deux retraités...5

Les jeunes médecins participeront bien à la prochaine séance de négo sur la télémédecine

.

Les représentants de jeunes médecins participeront bien à la prochaine séance de négociation conventionnelle sur la télémédecine. D'après... Commenter

Les médecins satisfaits de leur travail mais pas de leurs conditions de travail

Smileys

Les médecins ont la sinistrose ? Pas si sûr, d’après le dernier baromètre santé Odoxa et MNH Group réalisé auprès de 434 médecins libéraux... 2

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir