Vaccin pandémique : pas d'augmentation notable de syndrome de Guillain-Barré
Brève

Vaccin pandémique : pas d'augmentation notable de syndrome de Guillain-Barré

13.07.2011

Les vaccins avec adjuvants utilisés en 2009 contre la grippe pandémique n'ont pas entraîné une augmentation substantielle du risque de syndrome de Guillain-Barré, selon une étude européenne publiée mercredi dans le British Medical Journal (BMJ). L'association entre la vaccination antigrippale et la survenue d'un syndrome de Guillain-Barré a été évoquée pour la première fois en 1976 aux Etats-Unis, conduisant à l'interruption de la campagne vaccinale. Le risque attribuable à la vaccination avait été estimé à environ 1 cas de Guillain-Barré pour 100 000 vaccinés. Depuis, plusieurs études sur la vaccination contre la grippe saisonnière ont été conduites, ne montrant pas d'association avec le syndrome de Guillain-Barré ou seulement un risque très faible. L'étude publiée mercredi, financée par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), a été menée par un consortium de chercheurs européens sur une population de 50 millions de personnes dans cinq pays ayant utilisé des vaccins pandémiques avec adjuvant (Pays-Bas, Suède, Royaume-Uni, Danemark, France). Les chercheurs ont mis en correspondance un total de 104 cas de Guillain-Barré avec un échantillon de personnes ne présentant pas le syndrome et n'ont pas trouvé d'association entre la maladie et la vaccination. Ils soulignent toutefois qu'ils n'ont pas pu exclure la possibilité d'une faible augmentation du risque. Ils estiment cependant ce risque inférieur à trois cas de syndrome de Guillain-Barré par million de personnes vaccinées. « Cette étude confirme que les vaccins adjuvantés contre la grippe pandémique A(H1N1) n'ont pas accru le risque de syndrome Guillain-Barré de façon substantielle, voire pas du tout » ont-ils conclu.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Centre de régulation

Affaire Musenga : « les réponses non adaptées » du SAMU ont entraîné un retard de prise en charge de 2 h 20, pointe l'IGAS

L'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a remis vendredi à la ministre de la Santé les résultats de sa mission d'enquête sur l'affaire Naomi Musenga, jeune femme de 22 ans décédée en...Commenter

Le renouvellement d'ordonnance, premier motif de consultation chez le généraliste

Ordonnance

Alors que les médecins font face à une demande de rendez-vous toujours plus importante et que les pouvoirs publics réfléchissent à... Commenter

HAS : des recos sans consensus sur la maladie de Lyme

Tiques

Très attendues, les nouvelles recos de la HAS sur la maladie de Lyme devaient permettre de mieux baliser la prise en charge et le parcours... 1

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir