L'Anses s’est penché sur nos assiettes
Brève

L'Anses s’est penché sur nos assiettes

30.06.2011

Les risques pour la santé des expositions aux substances chimiques par le biais des aliments sont « bien maîtrisés » a estimé l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES) au terme d'une étude publiée mercredi. Pas moins de 20 000 produits, préparés tels qu'ils sont consommés, ont été passés au crible et le risque toxicologique de 361 substances a été évalué. C'est « une des études les plus riches et complètes jamais réalisées au niveau mondial » selon l'Anses. Pour 85 % des substances, « le risque peut être écarté pour la population générale sur la base d'une évaluation sur les seuls apports alimentaires », le niveau d'exposition restant en deçà des valeurs toxicologiques de référence. En revanche, pour une douzaine de substances ou familles de substances, le risque de dépassement des valeurs toxicologiques de référence « ne peut être exclu ». Il peut s'agir d'aliments « pas nécessairement très contaminés mais très consommés », comme le pain, contenant cadmium, plomb, mycotoxines, les pâtes (aluminium), le café (cuivre, arsenic inorganique, acrylamide), le lait chez les enfants (plomb, arsenic inorganique). On trouve aussi des mycotoxines et trop d'acrylamide dans les frites, trop de sulfite dans le vin, un risque pour les gros consommateurs. Côté polluants organiques persistants, on trouve des dioxines et PCB dans 86 % des produits analysés, mais l'exposition de la population a été fortement diminuée en cinq ans. Il conviendrait de « réduire les teneurs de ces contaminants dans les aliments principalement contributeurs » par des réglementations et des actions auprès des filières, estime l'Anses. « Cette étude montre que les risques tant nutritionnels que chimiques peuvent être minimisés en évitant de consommer régulièrement un petit nombre d'aliments en grandes quantités », conclut l'Anses, qui prône une nouvelle fois une alimentation diversifiée.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

Plan Santé 2022 Buzyn : « Nous allons aider les médecins à répondre aux besoins de santé sur leur territoire »

La ministre de la Santé décrypte le plan santé présenté ce mardi par Emmanuel Macron. D'ici à 2022, le gouvernement veut créer 1 000 CPTS pour répondre aux besoins de santé sur les territoires,...12

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le... 5

Entre espoirs et agacement, les médecins partagés après l'annonce du plan santé

Smiley

De très nombreux acteurs du monde médical ont commenté ce mardi le plan santé, présenté par Emmanuel Macron le matin même. Après les... Commenter

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir