Sida : l'OMS lance ses premières recommandations pour les homosexuels
Brève

Sida : l'OMS lance ses premières recommandations pour les homosexuels

21.06.2011

L'Organisation mondiale de la santé a publié mardi pour la première fois « des lignes directrices mondiales » destinées à élargir l'accès aux traitements des homosexuels malades du sida, discriminés, selon elle, dans de nombreux pays. Ces recommandations sont parties du constat que les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes ainsi que les transsexuels faisaient partie de ceux qui ont été « touchés de manière disproportionnée par l'épidémie de VIH depuis 40 ans » a expliqué le directeur du Département VIH/sida à l’OMS, Gottfried Hirnschall, lors d'un point de presse. L'OMS a même constaté récemment une recrudescence de cas les concernant, en particulier dans les pays industrialisés. Ainsi, selon l'agence onusienne, les homosexuels ont 20 fois plus de risque d'être infectés par le virus du sida que la population générale. Comme eux, les transsexuels sont aussi affectés de manière disproportionnée, avec un taux d'infection compris entre 8 et 68 % selon le pays. Beaucoup de ces personnes souffrent d'un accès aux soins inadéquats en raison notamment des phénomènes d'exclusion dont elles sont victimes, relève l'OMS. Gottfried Hirnschall souligne ainsi que pas moins de 75 pays dans le monde, dont la majorité sur le continent africain, criminalisent les activités sexuelles entre personnes du même sexe et certains ne reconnaissent pas légalement les transsexuels. Cette situation les expose « au harcèlement, l'exclusion, la discrimination ou autres violences » dans tous les aspects de leur vie, travail, éducation, ainsi qu'à l'hôpital. « À cause de la stigmatisation, à cause de la discrimination, ils ont souvent accès tardivement à des services de santé ou n'y ont pas accès du tout » relève encore le responsable de l'OMS pour qui améliorer leur sort constitue une clé de voûte de la lutte contre l'épidémie. Les nouvelles directives réclament notamment la mise en œuvre de lois contre la discrimination ou encore un meilleur accès et suivi des traitements.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...6

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... 2

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir