Eceh : une souche différente de la bactérie allemande
Brève

Eceh : une souche différente de la bactérie allemande

20.06.2011

Les sept enfants du nord de la France tombés malades - dont un dans un état grave -, après avoir consommé de la viande surgelée restaient hospitalisés samedi à Lille dans un état «stable» ou en amélioration. Agés de 18 mois à huit ans, ces enfants, originaires du Nord et de l'Oise sont toujours soignés au CHU de Lille pour des diarrhées hémorragiques et des insuffisances rénales vraisemblablement liées à la consommation de steaks hachés surgelés contaminés par une bactérie E.coli. Trois ont été placés sous dialyse péritonéale. Deux d'entre eux devraient d'ailleurs pouvoir rentrer chez eux dès lundi.

Les analyses conduites sur deux enfants hospitalisés à Lille ont montré que le syndrome dont ils souffraient était conséquent à la souche E.Coli 0157, une bactérie qui est donc différente de la souche bactérienne O104:H4 d'E.coli entérohémorragique (Eceh) qui a fait 39 morts en Europe, dont 38 en Allemagne. Dans un communiqué commun, la direction générale de l'alimentation (DGA) et celle de la santé (DGS) ont réitéré vendredi soir que le fabricant des steaks hachés surgelés suspectés, de marque Steak country, devait procéder au rappel de ces steaks vendus en boîtes de 1 kg avec une date limite de consommation du 11 mai 2012, qui portent le numéro d'agrément FR 52 448 02 CE. Les lots des 10 et 12 mai doivent être aussi retirés de la vente par précaution. Pour le 11 mai, il s’agit de 13 lots distribués dans plusieurs plateformes : la plupart à la plateforme de Steenvoord, les autres à Rungis, Ludres et Yffiniac. Les départements concernés par ces plateformes sont les 22, 25, 29, 35, 45, 51, 52, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 62, 70, 72, 75, 76, 77 et 78. Cette bactérie, rappellent les deux directions générales, peut entraîner dans la semaine suivant la consommation des diarrhées parfois sanglantes, des douleurs abdominales et des vomissements. Symptômes peuvent évoluer (dans 5 à 8% des cas), après une semaine environ, vers un syndrome hémolytique et urémique.

La société LIDL a mis à la disposition des consommateurs un numéro vert : 0800 00 54 35.

Une plateforme téléphonique est en place au ministère de la santé : n° Indigo 0820 03 33 33 (0,12 euros/mn), du lundi au samedi de 9h à 19h et le dimanche de 9h à 22h.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
sommeil

Enquête sur la santé des médecins Un généraliste sur deux présente des troubles du sommeil

Les généralistes ne dorment pas sur leurs deux oreilles. D’après une enquête d’Odoxa pour la Mutuelle Nationale des Hospitaliers sur la santé des professionnels de santé, dont Le Généraliste est...2

La recertification pas obligatoire pour tous : le Pr Uzan se justifie devant les jeunes généralistes

Pr Serge Uzan

La recertification des médecins finira-t-elle par devenir obligatoire ? Les jeunes médecins généralistes installés et remplaçants du... 4

[Appel à témoignages] Que peut-on vous souhaiter pour 2019 ?

Sapin et cadeaux

Des patients à l’heure, le G à 50 euros, des vaccins dans le frigo, moins de paperasse, plus de retours de vos confrères, un successeur…... Commenter

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir