Retrait du marché d’Actos® et Competact®
Brève

Retrait du marché d’Actos® et Competact®

10.06.2011

Le retrait du marché des antidiabétiques Actos®/Competact® a été annoncé jeudi par l'agence du médicament en raison d'un «risque conséquent, quoique modéré» de cancer de la vessie chez les patients traités par ces médicaments. Juste avant cette annonce faite par Dominique Maraninchi, nouveau patron de l’Afssaps, la commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'Agence avait voté en faveur de la suspension du marché (25 voix pour et une abstention) de ces antidiabétiques. Les résultats de l'étude, réalisée à la demande de l'Afssaps, confirme un risque accru de cancer de la vessie de l'ordre de 20% chez les diabétiques traités par pioglitazone contenu dans ces deux médicaments en relevant 175 cas de ces cancers parmi ces patients. L'étude portait sur 155.535 patients traités par pioglitazone et 1.335.525 diabétiques non exposés à cette molécule entre 2006 et 2009. L'Actos® (pioglitazone seule) a été autorisé au niveau européen en 2000 et le Competact® (association de pioglitazone et de metformine) en 2006. Alors qu’environ 230.000 patients étaient traités en France par ces deux médicaments, leurs ventes en pharmacie ont baissé «de l'ordre de 30% depuis la mise en garde de l'Afssaps le 19 avril», souligne le directeur de l'Afssaps qui estime que les choses sont allées assez vite depuis le signal d'alarme de la Food and Drug Administration américaine en septembre 2010 sur le risque de cancer vésical. Pour les patients concernés, il existe des alternatives thérapeutiques, rassure le Pr Maraninchi, qui invitent ces derniers à consulter leur médecin afin d'adapter leur traitement.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...8

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir