Sang : besoins en forte hausse, nombre des donneurs en légère baisse
Brève

Sang : besoins en forte hausse, nombre des donneurs en légère baisse

07.06.2011

Les besoins en produits du sang ne font que croître mais le nombre de donneurs, qui représentent seulement 4 % de la population, est en légère baisse en 2010 par rapport à 2009, selon l'Établissement français du sang (EFS). Chaque année, un million de malades en France peuvent être soignés grâce aux dons, soit 500 000 par transfusion et 500 000 grâce aux médicaments dérivés du sang, a rappelé l'EFS mardi à l'occasion de la présentation de la 8e Journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin. Mais les besoins sont en hausse constante, du fait du vieillissement de la population, des nouveaux usages thérapeutiques, « notamment les traitements d'appoint des chimiothérapies » et aussi de la croissance de l'usage des médicaments dérivés du sang, a souligné devant la presse le Pr Gérard Tobelem, président de l'EFS. De ce fait, il faudrait 10 % de plus de plasma en 2011 pour assurer la production de médicaments dérivés du sang, a-t-il souligné. L'EFS produit à ce jour à peu près un million de litres de plasma par an. Mais si le plasma venait à manquer, faute de sang donné bénévolement et de produit substitutif, « on pourrait être à la merci des marchands du sang et des cours mondiaux du plasma » a indiqué le Pr Tobelem. Certes, la France est encore loin dans la pratique des limites qu'elle s'est fixées aussi bien pour la fréquence du don de plasma (toutes les deux semaines) que pour les quantités prélevées à chaque fois (750 ml). Pour les quantités, la montée en puissance est progressive. Mais il faudrait aussi fidéliser les donneurs et en trouver de nouveaux. Pour les attirer, l'EFS - qui a le monopole de la transfusion sanguine en France - ouvre peu à peu des maisons du don au cœur des grandes villes : Lille, Saint-Denis de la Réunion ou Rouen. Deux maisons du don devraient ouvrir à Paris en 2012.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...2

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... Commenter

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir