La HAS voudrait inciter les médecins à prescrire des thérapeutiques non médicamenteuses.
Brève

La HAS voudrait inciter les médecins à prescrire des thérapeutiques non médicamenteuses.

07.06.2011

À la demande du ministère de la Santé, la HAS a mené dans le cadre d’un rapport, une réflexion approfondie sur les pathologies non médicamenteuses. « Sortir d'une prise en charge essentiellement centrée sur le médicament et de l'influence symbolique qu'il exerce constitue un enjeu de santé publique » explique la HAS dans un communiqué pour présenter ce rapport, centré plus particulièrement sur les maladies chroniques, notamment les risques cardio-vasculaires et l’insomnie. Selon elle, les prescriptions non médicamenteuses sont freinées par la dimension symbolique du médicament dans la culture médicale française : reconnaissance du bien fondé de la plainte du patient, transmission de connaissances entre le médecin et son patient ou chemin vers la guérison jugée plus facile par le patient. Aujourd’hui, les professionnels de santé sont aussi mal informés et peu incités pour prescrire ces thérapeutiques comme l’éducation thérapeutique, les conseils hygiénodiététiques ou l’activité physique. Selon la HAS, c’est tout le système de soins qui n’y incite pas : manque de temps pour convaincre les patient, manque d’informations sur les compétences et la disponibilité des professionnels spécialisés (psychologue, ergothérapeutes, ..) mais aussi parfois niveau de preuve d’efficacité insuffisant faute de recherche et de méthodologie adéquate. Ainsi, la HAS recommande notamment de « poursuivre les expérimentations visant à tester l’impact de nouvelles formes de rémunération » afin « d’identifier les modalités permettant d’inciter les médecins à consacrer le temps nécessaire à ce type de prescription ».

Pour lire le rapport complet, cliquez ICI.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir