ECEH : l’origine toujours introuvable
Brève

ECEH : l’origine toujours introuvable

07.06.2011

Toujours à la recherche de l'origine des diarrhées mortelles qui ont porté un coup sévère à l'agriculture européenne, le gouvernement allemand était sous le feu des critiques, mardi. Les premières analyses sur 40 échantillons prélevés dans une ferme du nord du pays produisant des graines germées se sont révélés négatifs lundi. Mais les scientifiques espèrent toujours résoudre le mystère de la propagation de cette souche particulièrement virulente et résistante de bactérie E. coli qui a déjà tué 23 personnes en Europe et rendu malade des milliers d'autres. Outre les 17 échantillons restants de l'exploitation agricole biologique suspecte, ils comptent surtout sur l'analyse d'un paquet de graines issu de cette ferme, retrouvé dans le réfrigérateur d'un patient de Hambourg, qui s'est remis de sa maladie. Vieux de plusieurs semaines, avec une date de péremption au 23 avril, soit huit jours avant les premiers cas sérieux, ce paquet pourrait bien être la pièce déterminante dans la traque que mènent les différents instituts sanitaires allemands depuis presque trois semaines. Mais « il est tout à fait possible que nous ne trouvions pas la source » a reconnu mardi, dans le quotidien populaire Bild, Gert Lindemann, le ministre de l'Agriculture de Basse-Saxe, où se trouve la ferme suspecte. Un scénario similaire à celui qu'a connu le Japon en 1996, avec 10 000 malades, huit morts, un fort soupçon pesant sur des graines de radis germées, mais qui n'avait jamais pu être étayé, pourrait bien se reproduire. En attendant, la ministre allemande de l'Agriculture et de la Consommation, Ilse Aigner, a dû se défendre des critiques de l'opposition et de la presse qui dénoncent l'absence de coordination dans la gestion de la crise. L'Institut Robert Koch avait ainsi attiré, il y a presque un an jour pour jour, l'attention des consommateurs sur la forte présence de bactéries E. coli dans les mélanges de graines pour salades, notamment, souligne le quotidien Die Welt. Inflexibles, tant que la contamination n'aura pas été jugulée, les autorités déconseillent la consommation de tomates, concombres, salade et de graines germées.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Faroudja

L’Ordre ne voit pas de raison de s’opposer à la PMA pour toutes

Les positions du Conseil national de l’Ordre des médecins dans le cadre des États Généraux de la Bioéthique se faisaient attendre. Le Cnom n’avait pas souhaité être auditionné par le Comité...12

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Pétition

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas... 13

Face à la pénurie de médecins, la Chine mise sur l'intelligence artificielle

Intelligence artificielle

Avec 12 millions de professionnels de santé pour près de 1,4 milliard d'habitants, la Chine connaît, elle aussi, une pénurie de médecins.... 3

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir