Une nouvelle souche de staphylocoque doré détectée chez la vache et l'homme
Brève

Une nouvelle souche de staphylocoque doré détectée chez la vache et l'homme

03.06.2011

Une nouvelle souche de staphylocoque doré résistant à l'antibiotique méticilline a été découverte chez des vaches laitières et chez l'homme, au Royaume-Uni et au Danemark, selon une étude publiée vendredi dans la revue britannique The Lancet Infectious Diseases.

Cette nouvelle souche de SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méticilline) « pose potentiellement un problème de santé publique », a souligné Mark Holmes, spécialiste en médecine vétérinaire à l'université de Cambridge, lors d'une conférence de presse jeudi à Londres.

Non pas parce qu'elle a été détectée dans du lait de vache: la pasteurisation tue la bactérie et il n'y a quasiment aucun risque de contamination humaine par la nourriture, a-t-il souligné.

« Boire du lait ou manger de la viande ne présente pas de risque en terme de santé, a-t-il affirmé, à condition que le lait soit pasteurisé. »

La véritable inquiétude provient du fait que le test génétique de dépistage couramment utilisé (PCR ou réaction en chaîne par polymérase) ne permet pas d'assurer que la nouvelle souche est résistante à la méticilline.

Ce qui veut dire que si un laboratoire s'en tenait à ce seul test, la résistance à la méticilline passerait inaperçue, conduisant à un traitement antibiotique inapproprié et à une aggravation de l'état du malade.

Le staphylocoque doré est responsable de maladies graves, voire mortelles: intoxications alimentaires, infections suppurées, septicémies.

Mark Holmes a appelé à conduire systématiquement le test classique de mise en culture de la bactérie et à adapter les tests PCR à la nouvelle souche (mecA - LGA251).

Autre enseignement de l'étude: les bovins sont soupçonnés d'être à la source de la bactérie, motivant une vigilance accrue pour les personnes travaillant à leur contact dans les fermes.

La nouvelle souche a en effet été détectée dans du lait de vaches souffrant de mammite, ou mastite, une inflammation des mamelles. Les chercheurs ont étudié 940 échantillons provenant de 465 troupeaux. Aucun n'était porteur du SARM classique, mais 13 d'entre eux se sont révélés porteurs de la nouvelle souche.

Parallèlement, des tests menés sur des échantillons humains (Danemark et Royaume-Uni) ont montré la présence de la nouvelle souche dans 51 échantillons.

Plusieurs éléments, comme la proximité géographique des cas humains et animaux laissent soupçonner que les bovins pourraient être à l'origine de la contamination humaine, relève l'étude.

L'utilisation excessive d'antibiotiques est perçue comme en partie responsable de l'apparition de résistances aux antibiotiques, tant chez l'homme que dans les élevages, depuis les années 1960.

Les fermiers, « soumis à une pression concurrentielle incroyable », selon Mark Holmes, ont tendance à recourir au meilleur antibiotique disponible.

Une enquête dans les fermes laitières du Royaume-Uni doit être lancée cet été. La nouvelle bactérie pourrait être présente dans 2,8% des troupeaux laitiers au Royaume Uni, selon des données citées par l'étude.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Hypothyroïdie

Hypothyroïdie : la recette en 10 points de la HAS pour être pertinent

La HAS vient de publier un document rappelant les dix points clefs d'une prise en charge pertinente des patients atteints d'hypothyroïdie. ...1

Prise en charge de l'homéopathie : la HAS peut officiellement lancer son évaluation

Granules

Chargée l'été dernier par le ministère de la Santé de se prononcer sur le « bien-fondé des conditions de prise en charge et du... 1

Implants pelviens : l'Ansm renforce la surveillance et les contrôles

Pelvis

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ne lâche pas l'affaire ! Elle vient d'informer qu'elle... Commenter

Gastro-entérologie LE SYNDROME DE CHILAÏDITI Abonné

Cliché 1

Le signe et le syndrome de Chilaïditi sont des entités rares et secondaires à une interposition colique entre le foie et le diaphragme... Commenter

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir