Près de deux fumeurs sur trois ont l'intention de réduire ou d'arrêter
Brève

Près de deux fumeurs sur trois ont l'intention de réduire ou d'arrêter

26.05.2011

Près de deux fumeurs sur trois (64 %) ont l'intention de réduire ou d'arrêter la consommation du tabac, et 23 % d'entre eux envisagent d'arrêter totalement, selon une enquête Ifop publiée jeudi, à l'occasion de la Journée mondiale sans tabac qui aura lieu mardi prochain. Les femmes (68 %) sont plus nombreuses à vouloir réduire ou arrêter que les hommes (61 %). Selon cette enquête, 26 % des Français se déclarent aujourd'hui fumeurs (28 % des femmes contre 24 % des hommes) et plus de la moitié (52 %) d'entre eux fument plus de 10 cigarettes par jour. Près d'un fumeur sur deux déclare avoir changé ses habitudes depuis l'entrée en vigueur de la loi de 2008 sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics : 18 % ont essayé de réduire leur consommation, 16 % ont tenté d'arrêter totalement et 15 % ont essayé de réduire en vue d'arrêter.

Un peu plus d'un fumeur sur deux reconnaît profiter de courts passages à l'extérieur pour allumer une cigarette (54 %) et fumer tôt le matin avant d'aller au travail (53 %). Ils sont également un tiers à admettre fumer deux cigarettes à la suite avant d'affronter une période sans tabac. Par ailleurs, près d'un fumeur sur deux dit avoir déjà été confronté à une terrasse fermée où les gens fumaient (45 %) et un quart des fumeurs a déjà vu un bureau où l'on fumait malgré l'interdiction.

(Enquête NiQuitin/Ifop réalisée en ligne du 12 au 14 et du 19 au 21 avril auprès d'un échantillon de 2 015 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus).
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir