Un homme parvient à marcher en dépit d'une moelle épinière sectionnée
Brève

Un homme parvient à marcher en dépit d'une moelle épinière sectionnée

20.05.2011

Un homme de 25 ans, le bas du corps complètement paralysé depuis un accident il y a près de 5 ans, est capable aujourd'hui de se tenir debout et d'avancer les jambes grâce à un entraînement et une stimulation épidurale, selon la revue britannique The Lancet, dont l’article est en libre accès. « Il s'agit d'un niveau de récupération fonctionnelle chez un patient paraplégique sans précédent en médecine des blessures de la moelle épinière » un domaine où les progrès sont rares dans le monde « en dépit de décennies de recherche » ont estimé plusieurs médecins de laboratoires de réhabilitation neuronale. Selon eux, ce type de médecine entre dans « une nouvelle ère » même si l'exploit doit être confirmé par de nouvelles recherches. Rob Summers était paraplégique après avoir été happé par une voiture en juillet 2006, selon cet article du Pr Susan Harkema, du Centre de recherche sur la moelle épinière du Kentucky et le Pr Reggie Edgerton, du département de biologie intégrée et de physiologie comparée de l'Université de Californie à Los Angeles. Le jeune homme, victime d'un sectionnement de la moelle épinière, avait conservé un peu de sensation en dessous du niveau de la blessure. Mais il n'avait aucune motricité des muscles du tronc ou des jambes.

Les chercheurs l'ont soumis d'abord à 170 séances d'entraînement locomoteur pendant 26 mois, avec des poids, des essais de marche ou de montée des marches, sans amélioration de la contraction des muscles. Le patient restait incapable de tenir debout ou de marcher. Ils lui ont ensuite implanté dans le bas du dos une unité portable d'électrostimulation. Il a été soumis à une stimulation électrique péridurale directe et continue du bas de sa moelle épinière pendant 40 à 120 mn, qui copiait les messages que le cerveau transmet normalement pour provoquer le mouvement. Sous cette stimulation, le réseau neuronal de la moelle épinière, combiné avec les données sensibles transmises par les jambes, a permis au patient de contrôler les mouvements de ses muscles et des articulations et il a pu se tenir debout et avancer, avec de l'aide, sur un tapis roulant. « Cette procédure a complètement changé ma vie, raconte Rob Summers. Pour moi qui pendant quatre ans étais incapable de bouger ne serait-ce qu'un orteil, avoir la liberté et la possibilité de tenir tout seul est une sensation extrêmement étonnante ». Ces résultats doivent évidemment encore être confirmés par une étude impliquant un nombre de participants statistiquement acceptable.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Arrêt travail

Hausse des arrêts de travail : les médecins satisfaits d'être mis hors de cause

Les syndicats de médecins libéraux ont accueilli très favorablement les propositions formulées par un groupe d'experts dans le rapport pour « Plus de prévention, d'efficacité, d'équité et de...2

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Dictionnaire

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître... 3

Selon France Alzheimer, les malades paient le déremboursement des anti-Alzheimer au prix fort

Concept Alzheimer

Le 1er août, le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer entrait en vigueur. Sept mois plus tard, France Alzheimer publie un sondage... 2

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir