Vitesse : des radars plus nombreux et plus discrets et des sanctions plus lourdes
Brève

Vitesse : des radars plus nombreux et plus discrets et des sanctions plus lourdes

11.05.2011

Les grands excès de vitesse seront désormais considérés comme des délités dès la première infraction et donc passibles de la correctionnelle. Face à la hausse de la mortalité sur les routes depuis le début de l'année (+10%), en particulier en avril (+20%), Matignon avait décidé le week-end dernier de convoquer en urgence un comité interministériel auquel ont participé plusieurs ministres dont Claude Guéant (Intérieur), Thierry Mariani (Transports) et Xavier Bertrand (Santé). Outre la renforcement de la répression contre les grands excès de vitesse, supérieurs d'au moins 50 km/h à la vitesse autorisée, le gouvernement a décidé d’interdire les avertisseurs de radar et de supprimer les panneaux indiquant la présence de radars fixes. En outre, 1.000 nouveaux radars seront déployés d'ici fin 2012 et des radars mobiles de nouvelle génération, à partir de véhicules en circulation, seront expérimentés dès cette année.

Le gouvernement a par contre écarté la réduction de la vitesse autorisée en ville, réclamée par certaines associationset il a renoncé à abaisser le seuil légal d’alcoolémie. Mais tout taux supérieur à 0,8 g/l sera désormais sanctionné par «le retrait de huit points au lieu de six». Concernant le téléphone au volant, le gouvernement a écarté une interdiction de l'oreillette, comme cela a été fait en Espagne, mais va aggraver les sanctions. Téléphoner au volant donnera désormais lieu à une contravention de 4e classe, soit un retrait de trois points sur le permis au lieu de deux. Même durcissement en cas d'usage d'un "appareil à écran" autre qu'un GPS -1.500 euros d'amende et trois points contre 135 euros et deux points-, ou encore la circulation sur la bande d'arrêt d'urgence.

Concernant les deux-roues motorisés, le port d'un gilet rétro-réfléchissant va devenir obligatoire. Mais la piste d'une interdiction de la remontée de files par les deux-roues n'a pas été retenue.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 1

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 2

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir