Iatrogénie: ce que vous devez dire à vos patients
Brève

Iatrogénie: ce que vous devez dire à vos patients

09.05.2011

Chaque jour en France, au moins un millier de patients sont victimes d’un effet indésirable grave lié au soin. Pour faciliter le dialogue médecin-patient dans ces situations difficiles, et améliorer l’annonce du dommage aux victimes, la HAS met à disposition des praticiens un guide dédié. Issu d’une réflexion commune entre l’institution, des représentants d’usagers et des professionnels de santé, ce document « a pour ambition de donner des repères et des conseils de bon sens qui ne sont plus toujours évidents dans une situation émotionnellement difficile à gérer » indique la HAS. Destiné à tous les professionnels de santé quel que soit leur mode d’exercice, il distingue trois étapes clefs autour de l’annonce d’un dommage lié au soin : la préparation, l’annonce proprement dite et le suivi ultérieur du patient.

Parallèlement à la mise à disposition de ce guide, la HAS incite les établissements de santé à « s’investir sur le sujet » et préconise aux pouvoirs publics « la mise en place de modules de formation initiale et continue sur cette question ».

En application de l’article L. 1142-4 du Code de la santé publique, l’annonce d’un dommage associé aux soins est un impératif et doit être fait au maximum dans les 15 jours suivant sa découverte. « Or force est de constater que l’obligation légale est peu respectée » reconnaît le Dr Cédric Grouchka, membre du collège de la HAS.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Centre de régulation

Affaire Musenga : « les réponses non adaptées » du SAMU ont entraîné un retard de prise en charge de 2 h 20, pointe l'IGAS

L'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a remis vendredi à la ministre de la Santé les résultats de sa mission d'enquête sur l'affaire Naomi Musenga, jeune femme de 22 ans décédée en...Commenter

Le renouvellement d'ordonnance, premier motif de consultation chez le généraliste

Ordonnance

Alors que les médecins font face à une demande de rendez-vous toujours plus importante et que les pouvoirs publics réfléchissent à... Commenter

HAS : des recos sans consensus sur la maladie de Lyme

Tiques

Très attendues, les nouvelles recos de la HAS sur la maladie de Lyme devaient permettre de mieux baliser la prise en charge et le parcours... 1

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir