Iatrogénie: ce que vous devez dire à vos patients
Brève

Iatrogénie: ce que vous devez dire à vos patients

09.05.2011

Chaque jour en France, au moins un millier de patients sont victimes d’un effet indésirable grave lié au soin. Pour faciliter le dialogue médecin-patient dans ces situations difficiles, et améliorer l’annonce du dommage aux victimes, la HAS met à disposition des praticiens un guide dédié. Issu d’une réflexion commune entre l’institution, des représentants d’usagers et des professionnels de santé, ce document « a pour ambition de donner des repères et des conseils de bon sens qui ne sont plus toujours évidents dans une situation émotionnellement difficile à gérer » indique la HAS. Destiné à tous les professionnels de santé quel que soit leur mode d’exercice, il distingue trois étapes clefs autour de l’annonce d’un dommage lié au soin : la préparation, l’annonce proprement dite et le suivi ultérieur du patient.

Parallèlement à la mise à disposition de ce guide, la HAS incite les établissements de santé à « s’investir sur le sujet » et préconise aux pouvoirs publics « la mise en place de modules de formation initiale et continue sur cette question ».

En application de l’article L. 1142-4 du Code de la santé publique, l’annonce d’un dommage associé aux soins est un impératif et doit être fait au maximum dans les 15 jours suivant sa découverte. « Or force est de constater que l’obligation légale est peu respectée » reconnaît le Dr Cédric Grouchka, membre du collège de la HAS.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Secret médical : un assureur lui réclame des infos après un décès, le généraliste lui rappelle la loi

Jusqu'où iront les assurances pour obtenir des informations confidentielles sur leurs assurés ? Le Dr Adrian Combot, généraliste à Lannilis (Finistère), se bat depuis plusieurs semaines avec la...Commenter

Le tétanos a tué 8 personnes en France entre 2012 et 2017

Tétanos

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) revient sur les cas de tétanos en France entre 2012 et 2017. Il indique que 35 cas ont été... Commenter

Grippe : la moitié des professionnels de santé ne sont pas vaccinés, les généralistes sauvent l’honneur

Vaccination grippe

Ces chiffres ne vont pas faire plaisir à la ministre de la Santé. D’après l’enquête Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH)... Commenter

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir