Banque privée de sang de cordon: le Conseil d’Etat dit non
Brève

Banque privée de sang de cordon: le Conseil d’Etat dit non

07.05.2011

Le Conseil d'État s'est opposé à la création d'une banque privée de sang de cordon en rejetant la demande de la société Cryo Save France, basée à Saint-Priest (Rhône), près de Lyon. Cette société (www.cryo-save.com/fr) entendait pouvoir préparer, distribuer et vendre des cellules souches issues de sang placentaire, soit pour le donneur d'origine ou pour une autre personne. Elle contestait auprès de la Haute juridiction, le rejet de sa demande d'autorisation de la part de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), rejet qui avait été entériné par le juge des référés du tribunal administratif de Lyon.

Le conseil d’Etat motive sa décision par deux grands principes du droit français en matière bioétghique: anonymat et gratuité. La Haute juridiction administrative relève dans sa décision du 4 mai que la société projette de recueillir le sang de cordon à l'accouchement pour le conserver en vue d'«une utilisation future à des fins thérapeutiques ou scientifiques, notamment au bénéfice de l'enfant né de cet accouchement», alors qu'en France «en dehors des cas de nécessité thérapeutique», le don ne peut être qu'anonyme. Il relève également que «cette activité de collecte et de conservation envisagée par la société Cryo Save France a pour contrepartie le paiement d'un prix par les parents de l'enfant né lors de l'accouchement». Une disposition contraire à l'usage du don anonyme et gratuit qui prévaut dans le pays.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ROSP

4 522 euros de ROSP clinique en moyenne pour les généralistes (-7 %) : la clause de sauvegarde amortit le choc

Les résultats de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) new-look viennent de tomber. Comme le laissait présager la grogne des syndicats contre cette nouvelle formule issue de la...7

L'avis du patient est devenu incontournable, s'accordent les patrons de la HAS et de la CSMF

Dialogue patient-praticien

Invités mercredi des « Contrepoints de la santé » à Paris, la présidente de la Haute autorité de santé (HAS), le Pr Dominique Le Guludec,... Commenter

C'est mal parti pour la demande d'AMM du baclofène

Baclofène

Dans le cadre de la demande d'Autorisation de Mise sur la Marché (AMM) du baclofène par le laboratoire Ethypharm, le travail d’analyse... Commenter

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir