Victoire pour Obama sur la recherche sur les cellules embryonnaires
Brève

Victoire pour Obama sur la recherche sur les cellules embryonnaires

02.05.2011

Une cour d'appel fédérale américaine a donné son feu vert à l'administration Obama pour qu'elle poursuive le financement public de la recherche sur les cellules souches embryonnaires qui avait été interdit en première instance en août. La Maison Blanche a immédiatement qualifié cette décision de «victoire pour nos scientifiques et les patients du monde entier». «Une recherche responsable sur les cellules souches recèle le potentiel de soigner certaines des maladies les plus graves et donne de l'espoir à des familles dans tout le pays et le monde entier», a commenté un porte-parole de la présidence américaine, Nick Papas. Le financement par des fonds fédéraux de la recherche sur les cellules souches embryonnaires avait été à nouveau autorisée par Barack Obama en mars 2009 après huit ans d'interdiction par son prédécesseur pour des raisons morales et religieuses. Pendant ces huit ans, seule la recherche privée sur les cellules souches embryonnaires a avancé. Un amendement adopté par le Congrès en 2006 sous le nom d'amendement Dickey-Wicker, interdit l'utilisation de fonds publics dans une procédure comprenant la destruction d'un embryon. Pour la cour d'appel, l'Etat fédéral et son agence nationale de la Santé (National Institutes of Health, NIH) ont raison quand ils affirment que «l'amendement Dickey Wicker n'interdit pas le financement public d'un projet utilisant des cellules souches provenant d'un embryon puisque une cellule souche n'est pas un +embryon+ et ne peut pas se développer pour devenir un être humain». En France, la question de l’autorisation de recherche sur les cellules souches embryonnaires est actuellement en début dans le cadre du projet de loi de bioéthique qui penche pour une interdiction avec dérogations au cas par cas.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir