Moins de morts par overdose près des salles de shoot
Brève

Moins de morts par overdose près des salles de shoot

19.04.2011

Le taux de décès par overdose a été réduit de plus d'un tiers aux alentours de la première salle de consommation de drogue d'Amérique du Nord mise en place il y a huit ans à Vancouver, selon un article publié lundi dans The Lancet. Les centres de consommation supervisés, appelés familièrement salles de shoot, sont des lieux où les personnes peuvent consommer leurs propres produits dans de bonnes conditions d'hygiène et sous supervision de personnels de santé. Il en existe dans plus de 45 villes de huit pays, pour la plupart européens. Le centre de Vancouver a été mis en place dans un quartier socialement très démuni et connu pour son commerce de drogues en tous genres (héroïne, cocaïne, amphétamines) et son fort taux d'épidémie de sida. Le Dr Thomas Kerr et son équipe, du Centre d'excellence contre le VIH-sida de Colombie britannique, ont rassemblé toutes les données sur les morts par overdose intervenues entre 2001 et 2005, et la zone où elles avaient eu lieu. Ils ont comparé la période 2001-2003, avant la mise en place du centre, et la période 2003-2005, ainsi que le nombre de morts dans un rayon de 500 m autour du centre par rapport au reste de la ville. Selon leur étude, le nombre de décès par overdose a baissé de 35 % (de 254 à 165 par 100 000 personnes par an) à proximité du centre, et de seulement 9 % dans le reste de la ville (de 7,6 à 6,9 par 100 000 personnes par an). « Les centres d'injection supervisés sont un moyen efficace pour réduire le taux de mortalité par overdose et devraient être envisagés particulièrement dans les communautés où l'usage de la drogue par injection atteint des niveaux élevés » estiment les auteurs. En France, Roselyne Bachelot avait ouvert la porte à une réflexion sur les salles de shoot lorsqu’elle était ministre de la Santé, l’été dernier. Mais le Premier ministre avait rapidement clos le débat en affirmant que ce n’était « ni utile, ni souhaitable ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir