Maltraitance : prison pour une infirmière et une aide-soignante
Brève

Maltraitance : prison pour une infirmière et une aide-soignante

13.04.2011

Une infirmière et une aide-soignante ont été condamnées mardi soir à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel d'Arras pour des faits de maltraitance et des violences contre des pensionnaires d'un établissement gériatrique de la ville. Le tribunal, qui a suivi les réquisitions du procureur, a assorti ces peines d'une interdiction d'exercer leur activité. L'infirmière a été condamnée à 30 mois de prison dont 18 mois avec sursis, l'aide soignante à 24 mois de prison, dont 12 avec sursis. Les deux femmes ont été relaxées pour les faits de violences sur une partie de la dizaine de victimes recensées, ainsi que pour l'administration de substances nuisibles. Il leur était reproché d'avoir donné des calmants à certains pensionnaires en dehors de toute prescription médicale. Elles ont été, en revanche, reconnues coupables de non-dénonciation de mauvais traitement et non-assistance à personne en danger. Elles n'avaient pas alerté les médecins après la chute d'une patiente de 90 ans de son lit, le 6 septembre 2004, alors que les deux femmes la manipulaient. La pensionnaire était morte deux heures après. Dans son réquisitoire, le procureur a souligné que les deux femmes n'avaient pas appelé le médecin et qu'elles avaient choisi de ne rien dire. Lors de l'enquête, des pensionnaires ont fait état de coups de poing, de claques. Certains, souffrant de la maladie d'Alzheimer, étaient entravés. La médecin-chef de l'établissement, poursuivie pour avoir établi un certificat sans avoir examiné les causes de la mort de la nonagénaire, a été relaxée.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 22

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 3

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir