Ordre infirmier : le gouvernement envisage une adhésion facultative
Brève

Ordre infirmier : le gouvernement envisage une adhésion facultative

31.03.2011

La secrétaire d'État à la Santé, Nora Berra, a émis mercredi l'hypothèse de rendre facultative l'adhésion à l'Ordre controversé des infirmiers, de création récente, s'il ne « parvient pas à convaincre la majorité » de cette profession. Répondant à une question à l'Assemblée nationale, la secrétaire d'État a estimé que cet Ordre, créé par décret en 2007, voulu par les infirmiers libéraux mais très contesté chez les infirmiers salariés « n'a pas réussi à convaincre les infirmiers de son utilité ». Pour apaiser les tensions, le Conseil national de l'ordre a fixé à 75 euros l'adhésion pour les seuls libéraux et à 30 euros pour les salariés. « Si cette avancée, partielle, peu étayée et surtout bien tardive, ne parvient pas à convaincre la majorité des infirmiers, alors il nous faudra envisager le principe d'une adhésion facultative pour tous les infirmiers » a-t-elle dit, rappelant que Xavier Bertrand, ministre de la Santé, avait souligné dès l'origine que la cotisation « devait être d'un montant symbolique ». L'Ordre infirmier, comme celui des médecins, a vocation à devenir un représentant de la profession et un interlocuteur pour les pouvoirs publics. « Si l'adhésion devient facultative, c'est la mort annoncée de l'Ordre » a déclaré à l'AFP Nadine Hesnart, vice-présidente de la Fédération nationale des infirmiers (infirmiers libéraux), rappelant que l'Ordre comptait déjà des bureaux dans tous les départements et employait quelque 120 personnes. Mais les syndicats d'infirmiers salariés se sont fortement mobilisés contre sa mise en place, considérant l'institution inutile et illégitime, notamment en matière de déontologie. Ils avaient appelé au boycottage de la cotisation. Les élections en 2009 au sein de l'Ordre infirmier n'avaient mobilisé que 12 % des infirmiers. Roselyne Bachelot, la précédente ministre de la Santé, s'était déclarée favorable à réserver l'Ordre aux seuls libéraux de la profession.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Le budget de la Sécu pour 2019 dévoilé Fin du « NS » manuscrit, prévention chez l'ado, vaccination en pharmacie... ce qui change pour vous

Le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2019 était présenté ce mardi matin à Bercy par le ministre de l'Action et des comptes publics Gérald Darmanin et la ministre de la...2

Le CCNE dit oui à la PMA et aux diagnostics prénataux, mais non à une nouvelle loi sur la fin de vie

CCNE

« C’est un avis qui n’est pas consensuel mais dans lequel nous avons essayé de faire émerger un assentiment majoritaire. » Le Pr Jean-Franço... 2

Le trou de la Sécu sera comblé en 2019, assure le gouvernement

.

Le redressement des comptes sociaux se poursuit et devrait se traduire par un retour à l'équilibre de la Sécurité sociale en 2019. Une... 1

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir