Imagerie : l’ASN juge les scanners trop irradiants
Brève

Imagerie : l’ASN juge les scanners trop irradiants

30.03.2011

Les patients français reçoivent de plus en plus de radiations en imagerie médicale. En présentant mercredi son rapport 2010 aux députés, le président de l’Autorité de sureté nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste a fait état de sa vive préoccupation à ce sujet. «L’augmentation des doses en imagerie médicale, et plus particulièrement du fait du scanner, constitue un souci majeur pour l’ASN», souligne t-il, en évoquant une hausse de 50% des doses délivrées entre 2002 et 2007. A l’origine de cette progression figurent la croissance du parc de scanners, mais aussi des examens nouveaux tels que le scanner corps entier, la colonoscopie virtuelle ou le coroscanner qui délivrent des doses élevés.

André-Claude Lacoste est parfaitement conscient que le problème n’est pas simple, car ces examens ont la plupart du temps fait preuve de leur utilité médicale et «concernent une multitude d’acteurs». Mais il veut à tout prix éviter que la médecine française ne se lance dans «une croissance des doses inadmissibles comme c’est déjà le cas au Japon ou aux Etats-Unis.» Après avoir organisé un séminraire à ce sujet fin 2010, l’ASN s’est rapproché du ministère de la Santé et actuellement des ARS pour développer davantage le parc d’IRM, quitte à parallèlement favoriser leur recours au détriment du scanner par une tarification plus attractive.

Le rapport 2010 de l’ASN fait par ailleurs état de progrès importants dans la sécurité des installations médicales. Depuis les affaires des surirradiations d’Epinal et de Toulouse il y a quelques années, de nombreux spécialistes radiophysiciens ont notamment été recrutés, même si l’ASN pense qu’il faut encore poursuivre cet effort.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dictionnaire

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître l'utilisation du féminin pour les noms de métiers, selon une...6

Le généraliste Michel Chassang quitte l’UNAPL après six ans de mandat

Michel Chassang

Après six ans de bons et loyaux services, le Dr Michel Chassang quitte la présidence de l’UNAPL (Union nationale des professions... Commenter

Good morning Doctor [Audio] Le patient douloureux anglophone

Union Jack

La douleur est l’un des premiers motifs de consultation en médecine générale. Plusieurs mots existent en anglais pour la désigner. Le... Commenter

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir