Un tiers des séniors ont été exposés à des tâches pénibles
Brève

Un tiers des séniors ont été exposés à des tâches pénibles

15.03.2011

Travail répétitif, horaires de nuit, tâches physiques, manipulation de produits nocifs ou toxiques... Plus d'un tiers des personnes de 50 à 59 ans déclarent avoir été exposées pendant au moins 15 ans à des pénibilités physiques avec des effets sur la santé et l'emploi, selon l'enquête Santé et itinéraire professionnel, réalisée en 2007 et rendue publique par la Dares (études du ministère du Travail). Parmi les personnes de 50 à 59 ans ayant connu au moins dix ans d'emploi, 35% déclarent avoir été exposées à une ou plusieurs pénibilités: travail de nuit (9%), travail répétitif (11%), travail physiquement exigeant (23%), produits toxiques ou nocifs (12%). Par ailleurs, 40% des 50-59 ans indiquent avoir cumulé au moins deux pénibilités physiques durant leur parcours professionnel.

Les femmes (28%) sont moins concernées que les hommes (42%), à l'exception du travail répétitif. Les ouvriers sont les plus touchés: 58% d'entre eux ont connu au moins une pénibilité physique pendant au moins quinze ans ou plus. Viennent ensuite les indépendants (commerçants, artisans, agriculteurs) avec un taux de 43%.

L'étude observe que les personnes exposées à des pénibilités physiques sont moins souvent en emploi entre 50 et 59 ans et en moins bonne santé: 68% étaient sans emploi en 2007, contre 75% de ceux qui n'ont pas été exposés ou l'ont été moins longtemps. Parmi les seniors, la proportion de ceux qui sont inactifs et bénéficient d'une reconnaissance d'un problème de santé est de 14% pour les personnes qui ont connu trois pénibilités ou plus.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir