L’agresseuse de la gynécologue de Charente hospitalisée d’office
Brève

L’agresseuse de la gynécologue de Charente hospitalisée d’office

20.02.2011

Christiane Georgeon, 52 ans, qui a blessé jeudi de plusieurs coups de couteau son ancienne gynécologue-obstétricienne, le Dr Claudine Dubuisson, dans une clinique de Soyaux (Charente) a été hospitalisée d'office vendredi sur décision du maire. La mesure a été reconduite samedi après-midi par la préfecture de Charente. L'hospitalisation, décidée à la suite d'expertises psychiatriques, a été décidée "au vu de son état mental" et compte tenu du risque "qu'elle attente à ses jours", a indiqué le procureur à l’Agence France Presse, précisant que le parquet d'Angoulême avait ouvert samedi une information judiciaire pour tentative d'assassinat et que, lorsque son état le permettra, "elle sera présentée à un juge d'instruction qui la mettra en examen".

Touchée au foie et aux artères, la gynécologue a été opérée et ses jours ne sont pas en danger. En signe de solidarité, les deux médecins exerçant au sein du même cabinet que la victime ont suspendu leurs consultations vendredi.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dans la Drôme, un centre de santé intercommunal drague des internes... deux ans avant son ouverture

L'intercommunalité Porte de Drômardèche, située à la frontière nord des deux départements, ouvrira son centre de santé en 2020. Il s'agit du premier projet de ce type piloté par une communauté de...Commenter

La dénervation rénale, vers une alternative au traitement médicamenteux dans l'HTA  ?

Circonscrite jusqu’à présent aux hypertensions résistantes, la dénervation rénale sera-t-elle demain un traitement « de routine » pour... Commenter

Bientôt un guide et des conseils de l'Ordre pour soigner son e-réputation

Ordinateur

Dans une étude parue jeudi, le Conseil d'État préconise de mettre un terme à l'interdiction stricte de publicité imposée aux médecins et de... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir