H1N1: la gestion Bachelot épinglée par la cour des Comptes
Brève

H1N1: la gestion Bachelot épinglée par la cour des Comptes

18.02.2011

110 euros par personne vaccinée: c’est, selon la cour des Comptes, le coût de la vaccination contre le H1N1 au cours de l’hiver dernier. Dans son rapport annuel, la Cour reproche à l’Etat des contrats d'achat de vaccins "mal négociés" et "l’organisation dispendieuse" de la vaccination. Au total, 662,6 millions d'euros aurait été dépensé lors de cette pandémie. Un "montant nettement supérieur aux 510 millions annoncés par le ministre de la Santé" relève la Cour qui se réfère à l’audition de Roselyne Bachelot par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale."

Les coûts liés à l'acquisition des vaccins représentent plus de 57% de ces dépenses. La Cour des comptes inclut dans le coût final des livraisons (382,7 millions) le coût des vaccins perdus ou détruits au cours de la campagne de vaccination, celui des vaccins demeurés inutilisés (20 millions de doses), qui seront périmés d'ici la fin de l'année, et celui des vaccins donnés à l'OMS. Les sages mettent en regard de ces sommes le faible nombre de personnes finalement vaccinées (5,4 millions).

La cour des comptes estime que la situation d'incertitudes "aurait dû inciter le gouvernement à prévoir des dispositifs souples et des stratégies de repli, tant dans les négociations d'achat de vaccins que dans l'organisation d'une campagne de vaccination de masse". Et en ce qui concerne la mise en oeuvre de la vaccination, la cour regrette qu'elle ne se soit pas appuyée "sur les deux piliers du système de santé français que sont l'hôpital et la médecine de ville". Elle pointe un système de bons de vaccination "peu efficace" et de "réels dysfonctionnements" dans les centres de vaccination, mal adaptés à la situation...

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Exercice mixte

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400 omnipraticiens dans les hôpitaux de proximité. Les premiers...Commenter

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais... 12

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Publicité

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la... 6

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir