Assises : deux affaires de viols impliquant des médecins
Brève

Assises : deux affaires de viols impliquant des médecins

14.02.2011

Le radiologue et ancien maire de Vence dans les Alpes-Maritimes, Christian Iacono, condamné à neuf ans de prison en 2009 pour le viol de son petit-fils, doit être rejugé à partir de lundi et jusqu’au 25 février devant la Cour d'assises d'appel d'Aix-en-Provence. En avril 2009, le Dr Iacono, âgé à l'époque de 74 ans, avait été condamné par la Cour d'assises des Alpes-Maritimes à neuf ans de prison pour des faits de viol et agressions sexuelles commis sur son petit-fils. Les faits pour lesquels l'ex-maire de Vence avait été condamné s'étaient déroulés entre 1996 et 1998, dans sa villa de Vence, alors que l'enfant avait entre cinq et huit ans. L’accusation reposait sur des rapports d'expert signalant l'existence, sur le corps de l'enfant, de cicatrices indicatives de sévices sexuels ainsi que sur les déclarations réitérées du petit-fils. Ce notable de Vence, qui exerçait la profession médecin radiologiste, catholique pratiquant, n'a pas cessé de clamer son innocence.

Le procès d'un psychiatre de 57 ans, accusé de viols et agressions sexuelles en 2004 et 2006 sur deux de ses anciennes patientes, s'est ouvert lundi devant la cour d'assises des Yvelines. Les deux victimes ont réclamé que les débats se tiennent à huis clos. La première jeune femme a porté plainte en 2006 contre le psychiatre, l'accusant de l'avoir violée deux ans plus tôt. Soignée pour dépression et un début d'addiction à l'alcool, la jeune femme avait appelé en mai 2004, lors d'une crise d'angoisse, le médecin, qui lui avait donné son numéro personnel. L'homme lui avait demandé de venir à son domicile à Rambouillet dans les Yvelines, où, selon la jeune femme, il lui avait imposé des caresses. Jusqu'en août 2004, la patiente de 22 ans s'était rendue une trentaine de fois pour se procurer des médicaments au domicile du psychiatre, qui lui proposait du whisky avant d'abuser d'elle, selon l'accusation. Au cours de l'instruction, le psychiatre, qui selon son ancienne compagne souffrait d'alcoolisme et qui était très apprécié de ses patients et de ses collègues, a nié ces accusations. Le verdict est attendu jeudi.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Concertation Buzyn : les syndicats de médecins mi-satisfaits mi-inquiets... Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir