Le défibrillateur avec resynchronisation plus efficace chez la femme
Brève

Le défibrillateur avec resynchronisation plus efficace chez la femme

09.02.2011

L'implantation d'un défibrillateur combiné à une resynchronisation cardiaque est deux fois plus efficace chez les femmes que chez les hommes pour éviter une décompensation cardiaque ou un décès, selon une étude publiée dans le Journal of the Americain Medical Association. Il s’agit de l'étude clinique MADIT CRT qui a comparé chez des insuffisants cardiaques le défibrillateur triple chambre (resynchronisateur) à un défibrillateur simple. Elle avait porté sur 1 820 participants aux Etats-Unis, au Canada et en Europe. Le resynchronisateur étudié est un stimulateur comportant trois sondes connectées à l'oreillette droite et aux ventricules droit et gauche et il est couplé à un défibrillateur. La resynchronisation s’adresse à certaines insuffisances cardiaques comportant une contraction non simultanée du ventricule droit et gauche. Elle permet d’améliorer la fonction de pompage du cœur. Le défibrillateur a lui pour objectif de délivrer un choc électrique en cas de troubles du rythme graves.

L'analyse comparative de l'efficacité de cette approche a montré qu'elle permettait de réduire l'incidence des décompensations cardiaques de 70% chez les femmes contre 35% chez les hommes. Le taux de mortalité a même diminué de 72% chez les femmes. "Les études précédentes montraient que les traitements cardiaques préventifs avaient des effets comparables chez les hommes et les femmes", relève le cardiologue Arthur Moss, professeur de médecine à l'Université de Rochester (Etat de New York, Etats-Unis), principal auteur de l’étude. "Les résultats de notre analyse sont surprenants mais très importants car il s'agit du seul traitement cardiaque qui est nettement plus efficace chez les femmes que chez les hommes", ajoute-t-il.

Parmi les principales raisons avancées par ces chercheurs pour expliquer cette différence, ils soulignent le fait que les femmes souffrent beaucoup plus souvent de maladies cardiaques non-ischémiques, tandis que les hommes ont plus fréquemment une cardiopathie ischémique.De plus, les femmes sont plus souvent atteintes d'un bloc de branche gauche, une trouble de conduction qui a tendance à désorganiser l'activité électrique du coeur. Chez les femmes, la resynchronisation préserve mieux la fonction mécanique du cœur et prévient le remodelage délétère. "Ce n'est pas que les hommes dans cet essai clinique aient eu de mauvais résultats mais plutôt que les femmes ont enregistré des résultats exceptionnels", souligne le Dr Moss. Environ 42 millions d'Américaines souffrent de maladies cardiaques, première cause de mortalité des femmes aux Etats-Unis (plus de 450.000 en 2005) et leur nombre surpasse celui des hommes, selon l'American Heart Association.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...28

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 3

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir