Droit au séjour médical : le Sénat refuse de restreindre le dispositif
Brève

Droit au séjour médical : le Sénat refuse de restreindre le dispositif

08.02.2011

Le Sénat a refusé, mardi, dans le cadre du projet de loi sur l'immigration, de restreindre la possibilité de droit au séjour pour les personnes sans papiers lorsqu'elles sont atteintes de pathologies graves. Lors de la première lecture du texte, les députés avaient introduit sur proposition du gouvernement un article modifiant le droit au séjour pour raisons médicales, droit qui permet aux étrangers résidant en France et atteints d'une pathologie grave (cancer, diabète, VIH, hépatites, troubles psychiatriques, etc.), de bénéficier d'un titre de séjour et d'une prise en charge médicale, lorsqu'ils « ne peuvent effectivement bénéficier d'un traitement approprié dans leur pays d'origine ». L'article en question avait remplacé la condition de « non-accès effectif au traitement approprié » par une « indisponibilité du traitement approprié » dans le pays d'origine, un terme critiqué par des associations et l'opposition de gauche. Lors de l'examen préalable du texte la commission des lois du Sénat avait supprimé cet article s'inquiétant des conséquences en terme de santé publique de cette modification. Cette suppression a été ratifiée mardi en séance.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir