Les médecins grecs en grève cette semaine
Brève

Les médecins grecs en grève cette semaine

07.02.2011

Après les pharmaciens, les médecins ! Andréas Loverdos, le ministre de la Santé du pays s’est mis les blouses blanches grecques à dos. Alors que les pharmaciens sont en grève depuis plusieurs semaines déjà, les médecins de ville grecs ont entamé lundi une mobilisation de quatre jours pour protester contre une réforme qui doit être votée mercredi au parlement. L'Ordre des médecins d'Athènes a lancé le mouvement avec une grève de lundi à jeudi, tandis que celui de Salonique, la deuxième grande ville grecque, suivra mardi et mercredi. Quelques dizaines de médecins, soutenus par des députés de l'opposition de droite, occupaient par ailleurs un local du ministère de la Santé, tandis que le syndicat des médecins hospitaliers a appelé à une grève jeudi. Lundi, la grève était surtout observée par les quelque 7.000 médecins salariés de la principale caisse d'assurance-maladie, celle des salariés du secteur privé, IKA.

La réforme, qui refond les couvertures maladies des quatre principales caisses (salariés, agriculteurs, auto-entrepreneurs, et fonctionnaires) doit permettre aux assurés de l'IKA de recourir aux médecins conventionnés dépendant des autres caisses, ouvrant ainsi aux salariés la possibilité de consulter 24.000 praticiens supplémentaires, et 36.000 d'ici à fin 2011, selon le ministère. L'Ordre des médecins dénonce une menace sur les emplois et salaires des médecins de l'IKA, et un nivellement par le bas de la médecine conventionnée, gratuite pour l'usager et payée par les caisses à des tarifs variés et des délais de paiement pour les blouses blanches pouvant aller jusqu'à un an. Le ministre de la Santé s’accroche pour sa part à une réforme qui modernise des services imposant aux usagers attentes et paperasseries. L'assainissement du système public de santé est de toute façon réclamé par les bailleurs de fonds du pays, la zone euro et le FMI qui ont sauvé la Grèce de la banqueroute en échange d’un plan d'austérité.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ROSP

ROSP 2017 : leur prime en berne, les médecins entre incompréhension et colère

À l’inquiétude grandissante des médecins à l'approche du versement de la ROSP 2017 ont succédé l’incompréhension et la colère. Après la publication des chiffres par l'Assurance maladie, mercredi,...5

La CSMF dit oui à une recertification tous les 5-6 ans ouvrant droit aux dépassements

Jean-Paul Ortiz

« La recertification va devenir une exigence sociétale ; les médecins doivent s’en saisir, et ne pas la refuser ». Depuis deux ans et la pre... Commenter

Rougeole : « une obligation temporaire vaccinale des professionnels de santé pourrait être introduite en cas d'épidémie » selon le HCSP

Virus de la rougeole

Compte tenu de la récente épidémie de rougeole, qui selon le dernier bulletin de Santé publique France (25 avril 2018) recense plus de 1... Commenter

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir