Médecins en Ehpad: l’Ordre attaque l’arrêté
Brève

Médecins en Ehpad: l’Ordre attaque l’arrêté

07.01.2011

L’arêté relatif à l’intervention des professionnels de santé exerçant à titre libéral dans les EHPAD, paru au JO du 31 décembre, ne convient pas du tout à l’Ordre des médecins qui estime que ses dispositions «limitent voire suppriment le libre choix du patient au moment où il est admis en EHPAD.» Le Conseil national a donc décidé de déposer devant le Conseil d’Etat un recours contre ce texte : «Les médecins libéraux ne pourront plus, à compter du 1er avril 2011, intervenir auprès de leurs patients dans un EHPAD sans avoir signé le contrat type,» déplore le cnom, qui s’oppose depuis des mois à cette perspective de contrat obligatoire.

L’Ordre regrette par ailleurs que le même arrêté permette au directeur de l’établissement de résilier «sans motif particulier» le contrat d’un médecin intervenant «qui ne pourrait de ce fait plus donner ses soins aux patients qui l’ont désigné». Pour l’Ordre que préside Michel Legmann, les libéraux risquent ainsi d’avoir des obligation allant «au-delà de celles d’un médecin qui serait salarié de l’établissement, même si seul un petit nombre de leurs patients réside dans l’EHPAD.»

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir