Les généralistes qualifiés ont finalement droit au CS
Brève

Les généralistes qualifiés ont finalement droit au CS

06.01.2011

C’est enfin officiel. Les médecins qualifiés spécialistes de médecine générale peuvent depuis aujourd’hui coter leur consultation en CS, en vertu d’une décision des directeurs des trois caisses d’Assurance maladie prise le 23 décembre et parue ce jeudi au Journal officiel. La dernière réunion de la commission de nomenclature entre la Sécu et les représentants des médecins libéraux quelques jours auparavant s’était soldée par un désaccord. Mais l’Assurance maladie a fini par accepter, en partie, les demandes syndicales. Ainsi le texte précise que le Cs est désormais accessible au « médecin spécialiste qualifié » comme au « médecin spécialiste qualifié en médecine générale ». Exit donc l’expression contestée par certains de « médecin omnipraticien ». Mais la Sécu contenue à distinguer les généralistes des autres spécialistes. Ce qui ne devrait pas manquer d’agacer la profession.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 3

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir