Les Français ne font pas confiance au ministère de la Santé
Brève

Les Français ne font pas confiance au ministère de la Santé

17.12.2010

On ne leur dit pas tout... C’est ce que pense une majorité de Français en matière de risques sanitaires. Selon la 4ème vague de l'"Observatoire des risques sanitaires", réalisée par l'institut Opinionway, la "crise de confiance dans le politique s'aggrave" dans le domaine des crises sanitaires, comme le souligne le cabinet de conseil Vae Solis corporate. En effet, 59% des Français pensent qu'on leur cache "beaucoup de choses", et 26% qu'on ne leur donne "que les informations les plus rassurantes".

Scientifiques (66%) et associations (51%, contre 35% en 2005) viennent loin devant l'administration (21%) ou le gouvernement (6%) quand on cite les deux acteurs à qui on fait le plus confiance pour dire la vérité sur une crise sanitaire. Parmi les organismes et ministères concernés, les personnes interrogées ne mettent le ministère de la Santé qu'au huitième rang des personnes les plus crédibles (7%), derrière l'Organisation mondiale de la santé (38%), l'Institut Pasteur (28%), le CNRS (27%), l'Inserm (23%)...

Paradoxalement, 45% des Français estiment que le gouvernement "en a fait trop" face aux risques de santé publique, et 25% "pas assez". 30% seulement estiment qu'il en a fait "juste assez". Enfin, pour huit personnes sur dix le nombre de crises va plutôt aller en augmentant dans le domaine de la santé. Dans le classement des situations à risque pour la santé, les Français classent en tête les lignes à haute tension, les centrales nucléaires et les zones à trafic routier dense.

Sondage opinion Way réalisé en ligne auprès de 1.000 personnes entre le 8 et le 15 septembre.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir