Et vous, êtes-vous « ami » avec vos patients sur Facebook ?
Brève

Et vous, êtes-vous « ami » avec vos patients sur Facebook ?

16.12.2010

Les internes en médecine et chefs de clinique sont nombreux à avoir un profil sur Facebook, selon une enquête réalisée par des médecins français qui craignent que cette tendance puisse compromettre la relation médecin-patient. L'équipe du Dr Ghassan Moubarak, cardiologue à l'Hôpital Saint-Joseph à Paris a envoyé en octobre 2009 un questionnaire par courrier électronique aux 405 internes et chefs de clinique du CHU de Rouen. Sur les 202 qui ont répondu, près des trois-quarts (73 %) ont déclaré avoir un profil Facebook, selon les résultats de cette enquête mis en ligne jeudi par la revue spécialisée Journal of Medical Ethics. « Les plus jeunes étaient inscrits plus fréquemment » a précisé à l'AFP le Dr Moubarak. Parmi les utilisateurs de Facebook, 99 % avaient indiqué leur véritable nom, 97 % leur date de naissance et 91 % avaient mis une photographie. Autrement dit suffisamment d'informations personnelles pour être identifiables par leurs patients. « Une grande majorité d'entre eux étaient pour la confidentialité et la protection des données, mais en pratique très peu connaissaient les paramètres de sécurité par défaut de Facebook et très peu les avaient vraiment modifiés » a indiqué le Dr Moubarak. « C'est illusoire, voire stupide de dire qu'un médecin par principe ne doit pas être sur Facebook » a-t-il estimé, tout en recommandant « de choisir avec parcimonie ses amis » et de paramétrer son profil pour qu'il ne soit pas accessible à tous. Dans l'enquête réalisée à Rouen, la plupart des utilisateurs de Facebook (85 %) ont déclaré qu'ils refuseraient systématiquement les demandes de patients pour devenir leur ami, mais 15 % ont répondu qu'ils décideraient au cas par cas. Le Dr Moubarak, qui a lui-même un profil (fermé) sur Facebook, recommande de « ne pas accepter un patient comme ami », estimant que « ça perturbe vraiment la relation avec le médecin ».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
NS

Médecins et pharmaciens refusent un référentiel sur le NS et s’engagent à promouvoir les génériques

Le budget de la Sécu pour 2019 prévoit la fin de la mention manuscrite non substituable, l’apposition devant désormais passer par les logiciels et être justifiée selon des critères établis par l...5

Christelle Dubos nommée secrétaire d'État à la Santé pour épauler Agnès Buzyn

Dubos 03

Le remaniement attendu depuis deux semaines a enfin été officialisé, ce mardi matin, à la faveur d'un communiqué de l'Élysée. L'équipe... Commenter

Un Français sur dix touché depuis an, la dépression gagne du terrain

Dépression

La dépression gagne du terrain, d’après le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 16 octobre. En s’appuyant sur l’enquête Baromètre... Commenter

Dermatologie LES PUNAISES DE LIT Abonné

Punaise de lit

Parasites cosmopolites, les punaises de lit prolifèrent en France. Cette parasitose donne des lésions cutanées sur les zones découvertes.... Commenter

Gériatrie VITAMINE D CHEZ LE SUJET ÂGÉ : DOSAGE ET SUPPLÉMENTATION Abonné

Vitamine D

Chez le sujet âgé, le dosage de vitamine D est indiqué et remboursé dans des indications limitées. Les seniors à haut risque doivent être... Commenter

A découvrir