"Vignettes bleues" : un décret autorise l’Uncam à baisser le remboursement
Brève

"Vignettes bleues" : un décret autorise l’Uncam à baisser le remboursement

07.12.2010

Les médicaments vignettes bleues doivent passer de 35 à 30% de remboursement par la Sécu l’an prochain comme annoncé lors de la présentation du PLFSS en septembre. Mais ce n’est peut-être qu’un début. Le gouvernement a en effet transmis à la Sécu un projet de décret qui permettrait à terme d'abaisser jusqu’à 25% le remboursement par l'Assurance Maladie des médicaments "à service médical rendu modéré" (vignettes bleues) et des médicaments homéopathiques, et cela sur simple décision de l’Uncam à l’avenir. Les associations du CISS (collectif interassociatif sur la santé), la FNATH (association des accidentés de la vie) et l'UNAF (Union des associations familiales) dénoncent ce tour de vis supplémentaire et un peu inattendu. Actuellement les médicaments sont remboursés par les caisses, à 65%, 35% ou 15%, suivant le service médical qu'ils rendent. Si le décret est adopté les taux de remboursements des médicaments de la deuxième catégorie pourrait aller jusqu’à 25%. De même pour les dispositifs médicaux le décret laisse la possibilité à l’Uncam de décider d’une prise en charge pouvant aller jusqu'à 40% seulement, en deça donc des 45% annoncés pour le début 2011.

Le projet de décret a été examiné mardi 7 décembre par la Commission de règlementation de la CNAMTS qui a rendu un avis défavorabl, mais consultatif. Par la suite, l’Uncam devrait donc avoir les coudées franches pour accroitre dans ces limites le taux de participation des assurés, éventuellement au-delà de ce qu’a décidé le gouvernement pour l’an prochain. "Ce devrait être au Parlement de décider collectivement ce qui est admis au remboursement et selon quel taux, pas à l'Union nationale des caisses d'assurance maladie", tempètent les associations. En réalité, la réforme "Douste-Bertrand" du 13 août 2004 a transfèré à l’UNCAM le choix du taux du ticket modérateur qui s’applique à chaque médicament délivré en officine. Mais les variations autorisées à l’UNCAM sont limitées par des bornes supérieures et inférieures de variation de plus ou moins cinq points par rapport au taux de remboursement en vigueur. Le projet de décret du gouvernement est donc conforme à la procédure prévue par la loi de 2004. Mais, au delà de celle de cinq points prévue début 2011, il peut augurer de nouvelles baisses de remboursement à l’avenir pour les médicaments "vignettes bleues".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir