L'hôpital Lariboisière en tête des hôpitaux les plus sûrs
Brève

L'hôpital Lariboisière en tête des hôpitaux les plus sûrs

02.12.2010

L'hôpital Lariboisière, à Paris, arrive en tête des centres hospitaliers universitaires et régionaux pour la lutte contre les infections nosocomiales, selon le classement établi à partir des indicateurs du ministère de la Santé, à paraître jeudi dans L'Express. Ce palmarès des hôpitaux les plus sûrs réalisé par l'hebdomadaire, repose sur un score général obtenu par les établissements de santé dans la mise en oeuvre de mesures de lutte contre les infections nosocomiales. La notation combine quatre indicateurs : l'indice Icalin (activité de lutte contre les infections nosocomiales), la consommation de solutés hydro-alcooliques par le personnel, la consommation d'antibiotiques et la surveillance des infections du site opératoire. Dans le classement des 71 CHR-CHU, l'hôpital Emile-Roux de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) arrive deuxième, derrière Lariboisière (Paris 10e). L'hôpital Bretonneau (Paris 17e) se classe 3e. L'hôpital Pierre-Bénite (CH Lyon Sud) se classe dernier, derrière l'hôpital Beaujon (Clichy), 70e, et les Hôpitaux universitaires de Strasbourg, 69e. Parmi les 222 centres hospitaliers de plus de 300 lits, quatre établissements se classent ex-aequo en première place : le centre hospitalier de Compiègne, le Centre hospitalier de la Dracénie (Draguignan), l'hôpital Saint-Joseph (Marseille) et le Centre hospitalier Marie-Josée-Treffot (Hyères). Arrivent en fin de classement le centre hospitalier de Rochefort (Charente-Maritime), derrière le centre hospitalier intercommunal de Castres-Mazamet (Tarn). Parmi les 321 centres hospitaliers de moins de 300 lits, la Clinique mutualiste de Pessac (Gironde) et l'Hôpital suburbain du Bouscat (Gironde) remportent la palme. L'hôpital de Domme (Dordogne) arrive en tête des 325 hôpitaux locaux, ex-aequo avec l'hôpital de Marchenoir (Loir-et-Cher).

La Clinique Plein ciel (Mougins) est premier ex-aequo avec la Clinique Saint-Jean (Toulon) et la Clinique Merlin-Vert Côteau (Marseille) du classement des 330 cliniques de plus de 100 lits. Pour les 238 cliniques de moins de 100 lits, la Clinique Saint-Joseph d'Angoulême est classée première. Enfin six établissements arrivent premier ex-aequo des 20 centres de lutte contre le cancer : l'Institut Curie (Paris), le Centre Paul Strauss (Strasbourg), l'Institut Paoli-Calmettes (Marseille), l'Institut Jean Godinot (Reims), Centre Paul Papin (Angers) et le Centre René Gauducheau (Nantes).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Antoine Perrault

Dr Antoine Perrault : « Chez les remplaçants, il y a un véritable problème d'engagement au service de la population »

Antoine Perrault est maire de Saint-Julien-sur-Sarthe (Orne) depuis 25 ans. La semaine dernière, il faisait partie des édiles qui ont pu interroger le chef de l’État, lors du lancement du Grand...5

Bébés sans bras : trois nouveaux cas suspects dans les Bouches-du-Rhône

.

La liste des cas groupés (aussi appelés "clusters") d'agénésies transverse des membres supérieurs (ATMS) s'allonge. Le journal Le Parisien... 1

Une plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme pour pénurie de Sinemet®

Cour européenne des droits de l'Homme

Suite à l'immense difficulté de se procurer du Sinemet® (lévodopa/carbidopa) pour sa femme qui souffre d'une maladie de Parkinson, un homme... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir