Maisons de naissance: le niet des sénateurs
Brève

Maisons de naissance: le niet des sénateurs

14.11.2010

Ce sera peut-être le dernier combat de Roselyne Bachelot en tant que ministre de la santé. Et pour l’instant, il est perdu. Alors qu’elle était parvenu in extremis à faire adopter par les députés le principe d’expérimentations des "maisons de naissance", moyennant un encadrement sérieux de ces lieux permettant d’accoucher de façon "naturelle", les sénateurs lui ont signifié samedi 13 novembre, qu’il n’était pas question d’autoriser ce mode de maternité alternatif. A l’occasion de l’examen du PLFSS 2011, le Sénat a en effet refusé samedi l'expérimentation des maisons de naissances proposées par Roselyne Bachelot (Santé) dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2011 pour permettre à des femmes d'accoucher dans un environnement moins médicalisé. A l'issue d'un vif et long débat, les sénateurs ont adopté 5 amendements identiques déposés par des sénateurs de tous les groupes politiques (sauf les centristes). "Les résultats médiocres de la France en terme de mortalité maternelle et foetale doivent nous interdire de baisser notre niveau d'exigence en matière de sécurité des soins" a lancé Alain Milon (UMP). "C'est inopportun, actif et agressif vis à vis de nos services de gynéco-obstétrique" a renchéri Gilbert Barbier (RDSE). "Pourquoi ne pas proposer aux responsables de maternité de proposer de nouveaux services aux femmes qui désirent un accouchement moins médicalisé", s'est interrogé André Lardeux (UMP). "Il n'y a pas lieu de multiplier les risques", a protesté Guy Fischer (CRC-SPG)."Cette expérimentation est ni opportune, ni urgente. La mortalité infantile a été divisée par 3, nous n'entendons pas revenir en arrière", a plaidé Raymonde Le Texier (PS). "Vous avez décidé de fermer des maternités de proximité sous prétexte qu'elles ne permettaient pas d'assurer la sécurité, et aujourd'hui vous nous proposer des maisons de naissances", s'est indignée Annie Demontès (PS). Roselyne Bachelot a eu beau défendre longuement son projet et indiquer être prête à examiner toutes les propositions supplémentaires concernant la sécurité, rien n’y a fait.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

Plan Santé 2022 Buzyn : « Nous allons aider les médecins à répondre aux besoins de santé sur leur territoire »

La ministre de la Santé décrypte le plan santé présenté ce mardi par Emmanuel Macron. D'ici à 2022, le gouvernement veut créer 1 000 CPTS pour répondre aux besoins de santé sur les territoires,...12

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le... 5

Entre espoirs et agacement, les médecins partagés après l'annonce du plan santé

Smiley

De très nombreux acteurs du monde médical ont commenté ce mardi le plan santé, présenté par Emmanuel Macron le matin même. Après les... Commenter

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir