Bisphénol A: pour l’OMS, il est urgent d’attendre
Brève

Bisphénol A: pour l’OMS, il est urgent d’attendre

11.11.2010

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a estimé mercredi qu'il était "prématuré" de prendre des mesures de protection contre le Bisphénol A (BPA), composé chimique soupçonné de perturber les fonctions sexuelles masculines et le développement cérébral des bébés. "Quelques études expérimentales et épidémiologiques récentes ont établi des rapports entre de bas niveaux d'exposition au BPA et certains problèmes de santé", relève l'OMS dans un communiqué suite à une rencontre d'une trentaine d'experts à Ottawa la semaine dernière. "La réunion a conclu que, dans l'état actuel des connaissances, il était difficile d'interpréter l'importance de ces études", et "tant que ces rapports (entre le BPA et ses effets présumés) ne seront pas confirmés, prendre des mesures de protection de la santé publique serait prématuré", est-il écrit.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...5

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... 1

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir